ENQUETE

Voyages, voyages…

Catherine Mautalent - 15/02/2019

Le Salon Mondial du tourisme, qui se tiendra du 14 au 17 mars à Paris Expo, porte de Versailles, a réalisé une enquête auprès de ses visiteurs franciliens pour connaître leurs destinations, leurs critères de sélection, leurs moyens de transport et leur budget.

Cette enquête a été menée sur la base des personnes inscrites à la newsletter du salon, et 1203 d’entre elles ont répondu au questionnaire (dont 61% de femmes et 39% d’hommes). Par ailleurs, 41% avaient entre 50 et 64 ans.

 

Si plus de la moitié de répondants n’ont pas encore défini leur date de départ, ils sont cependant 85% à affirmer qu’ils partiront à plusieurs. Ils choisiront plutôt la mer (69%) et les séjours à l’étranger (également 69%). Sept répondants sur dix prévoient de partir entre deux et trois semaines.

 

L’Europe conserve la tête du classement des destinations (particulièrement la Grèce), suivie de très près par l’Asie (Japon, Thaïlande) et l’Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour la France, le soleil de la région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur attire toujours (32% des répondants), suivie de la Bretagne (31%), de la Nouvelle-Aquitaine (20%) et de l’Occitanie (18%).

 

Des vacances accompagnées

 

En majorité, les Franciliens partent accompagnés : en couple (54%), en famille (32%) ou entre amis (15%). Les jeunes de moins de 35 ans ont plus tendance à partir entre amis (35%) ou seul (6%).

 

45% des répondants partiront deux semaines (contre 47% en 2018). Ceux qui se limiteront à une semaine seront en solo (22%) ou accompagnés (14%).

 

Si 52% n’ont pas encore fixé leur date de départ (ils étaient 57% en 2018), 17% annoncent, cependant, vouloir privilégier le mois de septembre (15% en 2018), 14% août (identique à 2018), 9% juillet et 8% juin.

 

Le prix, critère essentiel

 

Plus de la moitié des répondants choisissent leur destination seul (54%), et fort logiquement encore plus s’ils partent en solo (trois sur quatre). 25 % trouvent l’inspiration via le bouche-à-oreille, 16% par internet et 15% sur les salons.

 

Le prix demeure un critère essentiel pour 52% des répondants, suivi par les attraits culturels (31%), les conditions climatiques (25%), le confort et le bien-être (23%). Seuls, 3% considèrent l’absence de danger comme critère important.

 

La mer est incontournable pour les vacances estivales pour 69% des répondants. Loin derrière, ils sont 12% à être séduits par l’air de la montagne, 10% par l’esprit bucolique de la campagne et 9% par un city break.

 

Europe, Asie et Amérique du Nord

 

Ils sont 69% à privilégier l’étranger (70% en 2018). Toujours en tête, l’Europe (28%), même si elle baisse dans les intentions de départ par rapport à 2018 (37%). Si la Grèce, l’Espagne et l’Italie se partagent, comme l’an passé, le peloton de tête, leur pourcentage a reculé par rapport à 2018. En revanche, la Croatie fait un bond, en passant de 9% en 2018 à 19% en 2019 !

 

 

L’Asie  séduit de plus en plus (24% des répondants en 2019 contre 22% en 2018). Le Japon passe de 13% en 2018 à 30% en 2019, suivi de la Thaïlande et du Cambodge, dont l’attractivité est aussi en croissance.

 

14% font le choix de l’Amérique du Nord (13% en 2018), les Etats-Unis et le Canada conservent leur position, respectivement pour 80% et 56% des répondants, suivis de Cuba qui passe de 11 à 17%.

 

L’Amérique du Sud augmente également en 2019, en passant de 9 à 14%. En tête : l’Argentine (46% contre 38% en 2018), le Brésil (35% contre 36%) et le Chili (25% contre 21%). A noter la croissance des intentions vers la Bolivie qui fait un bond de 11 à 21%.

 

L’Océanie prend quatre points en 2019 (8% contre 4% en 2018). La Nouvelle Zélande détrône l’Australie en passant de 38% en 2018 à 55% en 2019. Cette dernière connaît tout de même une belle hausse (54% contre 43%).

Sur les autres continents, l’enquête met à jour la percée du Costa Rica (77% en 2019 contre 64% en 2018), de la Tanzanie (17% contre 9%) et de l’Egypte (16% contre 6%).

Transport, budget, hébergement

 

A égalité, les répondants seront 41% à consacrer moins de 1000 euros pour le transport et l’hébergement, ou à avoir une enveloppe plus conséquente entre 1000 et 2000 euros.

 

Pour partir, ils vont privilégier l’avion : 77% contre 71% en 2018. Ils seront, en revanche, moins nombreux à utiliser la voiture (24% contre 27%), mais plus enclins à prendre le train (19% contre 16%). A noter, une belle progression du bateau : 7% contre 3 %.

 

 

Côté hébergement, les Franciliens choisiront principalement l’hôtel et les villages vacances (74% en 2019 contre 62% en 2018). Loin derrière, et à égalité, la location d’appartements ou maisons - via agences ou particuliers - (28% contre 26%), les gîtes et l’hébergement chez l’habitant, chambres et maisons d’hôtes (28% contre 27%).

 

95% des répondants déterminent leur choix d’hébergement avant tout sur le prix. Ce critère est « très important » pour 55% d’entre eux, et « plutôt important » pour 40%. La situation géographique demeure essentielle aussi pour 54% et « plutôt importante » pour 40% des répondants. Ils sont 87% à tenir compte du confort (36% l’estiment « très important », 51% « plutôt important »).

 

Hébergement, toujours, pour lequel 78% ont pour critères de choix le nombre d’étoiles, les notations ou les avis de voyageurs. 77% prennent en considération les activités à pratiquer autour de leur lieu de villégiature, des activités auxquelles 33% comptent y consacrer une enveloppe située entre 101 et 200 euros, 25% entre 201 et 300 euros.

 

Enfin, la dimension écologique pour le transport, le logement et les activités ne sensibilise pour l’instant que 4% des répondants. Toutefois, concernant l’hébergement, ils sont 15% à définir la dimension éco-responsable comme un critère « très important », et 48% « plutôt important ».

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83