• Jean-François Bélanger

Saison d’hiver : les hébergeurs reportent l’ouverture



07/12/2020 - Suite aux annonces du 14 novembre d’Emmanuel Macron et de Jean Castex, concernant la fermeture des remontées mécaniques dans les stations de sports d’hiver, ouvertes.., les opérateurs s’adaptent à cette situation en repoussant l’ouverture de leurs installations. A ce moment, le milieu touristique de la montagne enregistre 50% d’annulation des réservations.


Le maintien de l’ouverture des stations de sports d’hiver avec la fermeture des remontées mécaniques n’a pas convaincu les opérateurs touristiques pour maintenir une activité hivernale, notamment pour ce qui est des vacances de Noël.


Le Club Med vient d’indiquer qu’il maintiendra fermés les 14 resorts qu’il exploite dans les Alpes françaises, annonçant toutefois qu’il se tiendra prêt pour une ouverture à partir du 17 janvier 2021. Etait initialement prévue, pour la mi-décembre, l’inauguration du nouveau Club Med de la Rosière.


Chaque année, le Club Med accueille plus de 300 000 clients dans les Alpes françaises, dont une large part de clientèle internationale. Ils font travailler directement 3 400 « Gentils Organisateurs ».


Peut-être, le leader des vacances haut de gamme et tout compris, enregistra-t-il un phénomène de report vers ses installations suisses ou italiennes ?


Miléade reporte son lancement


Ce ne sera pas le cas de Miléade. Fruit de la fusion de l’auvergnat Cap Vacances et du drômois Vacanciel, le mutualiste préparait le coup d’envoi de sa saison hivernale pour le 19 décembre. Miléade compte 34 établissements en France dont 9 dans les Alpes et le Jura.


En particulier, il devait lancer à cette date sa nouvelle marque, après deux ans de préparation. « Nous comprenons la décision du gouvernement et nous tiendrons prêts dès que possible », déclare Julien Faucher, président de cette nouvelle structure, devenue l’un des principaux acteurs du secteur.


L’année dernière, avec 750 employés à temps plein et 1 450 saisonniers, Miléade avait accueilli 170 000 clients pour 75 M€ de chiffre d’affaires. En 2020, la société estime avoir perdu 35% de son chiffre d’affaires à cause de la crise sanitaire.


4 000 salariés au chômage partiel à la CDA


De son côté, Dominique Marcel, le patron de la Compagnie des Alpes (CDA), déjà impactée au niveau de ses parcs d’attractions cet été et maintenant pour les stations de sports d’hiver, vient d’annoncer la mise au chômage partiel de 4 000 de ses collaborateurs.


50% d’annulation


Les professionnels se disent choqués par cette mesure prise au moment même où ils s’étaient mobilisés et étaient en discussion avec les services pour la mise en place de mesures adaptées à la situation sanitaire.


A l’issu d’une réunion avec le Premier Ministre, Charles-Ange Ginésy président de l’Association Nationale des Maires de Stations de Montagne jusqu’en septembre, annonce que « plus de 50% des vacanciers qui avaient réservé leur séjour se sont décommandés. Je demande au président de la République un réexamen », alors que les indicateurs de la situation sanitaire montrent une amélioration, selon la Direction Nationale de la Santé.

Rendez-vous est pris pour le 11 décembre prochain.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83