• Jean-François Bélanger

Fête des Lumières : le religieux reprend la main, grâce au virtuel


08/12/2020 - Devenue l’une des plus grandes manifestations populaires du pays, la Fête des Lumières de Lyon revient cette année à ses origines religieuses pour cause de situation sanitaire.


Les lyonnais sont invités, dans tous les quartiers, à célébrer cette date de l’Immaculée Conception, alors que les touristes privés de visite pourront suivre les différentes célébrations via la chaîne You Tube du diocèse de Lyon.


Pas de fête, mais des lumières et des lumignons partout, jusque dans tous les quartiers. « La Fête des Lumières de Lyon a gagné en réputation mais il est dommage que seul le centre de la ville bénéficie de ces lumières », reconnait Mgr Michel Dubost, administrateur apostolique du diocèse de Lyon, depuis l’affaire du cardinal Barbarin.


Mais une évolution qui n’a certainement pas freiné le formidable engouement qu’elle a rencontré auprès du monde touristique, avec une fréquentation de plusieurs millions de visiteurs en temps habituel.


C’est justement cet engouement qui est aussi à l’origine de son annulation, bien incompatible avec la situation sanitaire actuelle.


Pour l’édition 2020, la religion va donc reprendre le dessus. La procession vers Fourvière se déroulera dans l’intimité, tous comme les offices célébrés en la basilique. Mais ils seront diffusés via You Tube.


Un voile de lumière laser au rythme d’un cœur qui bat et sous le slogan « Merci Marie, Avec Marie », enflammera le ciel lyonnais depuis Fourvière au son d’un concert de carillons depuis la basilique et l’Hôtel de Ville.


Mettre en lumière les gens de l’ombre


Pour redonner du sens à cette édition à la fois traditionnelle et différente, « nous mettrons aussi en lumière des gens de l’ombre : des infirmières, des soldats de la force Sentinelle… », précise Mgr Michel Dubost, avec un clin d’œil spécifique pour les chrétiens du Liban.


L’administrateur apostolique en a aussi profité pour solliciter ses confrères évêques et inciter les autres diocèses à organiser dans chacun d’eux et dans l’avenir une telle célébration.


Reste à savoir si la piété locale sollicitée en l’occasion sera aussi efficace pour libérer la Ville de l’épidémie du Coronavirus qu’elle l’avait été lorsqu’elle fut épargnée de la peste, il y a quatre siècles, puis du choléra plus tard.

Mots-clés :

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83