• Jean-François Bélanger

Dix ans après, Corsair revient à Marseille


06/01/2021 - A la suite de la recomposition du capital de la société et l’arrivée de nouveaux actionnaires, Corsair annonce son retour dans la capitale phocéenne, pour des vols à destination de la Réunion, et de Mayotte, à partir de cet été.


A compter du 21 juin prochain, et 10 ans après son départ de l’aéroport marseillais, Corsair repositionne une liaison à destination de l’île de la Réunion et de Mayotte.


Deux fois par semaine, un Airbus A330-900 Néo bi-classes de 350 sièges, desservira les lundis et mercredis à l’aller et les mardis et dimanches, au retour ces deux îles de l’Océan Indien. Le vol sera en provenance et à destination de Lyon-Saint Exupéry. Il sera commercialisé en free sale et programmé à l’année.


Après la défaillance de XL Airways, Corsair affrontera la concurrence d’Air Austral pour se partager un marché vers la Réunion, Mayotte et les Comores estimé autour de 100 000 passagers par an.


« En période normale, il se répartit pour 66% de touristes, 23% d’affinitaires et 11% d’affaires », selon Julien Boullay, directeur commercial et marketing d’Aéroport de Marseille Provence. Le trafic, toujours mesuré en période normale, est à 62% à l’export et à 38% à l’import. Des passagers qui jusqu’alors voyageaient via Paris ou via Ethiopian Airlines ou Turkish Airlines.


Une reprise lente attendue


Cette annonce se situe au moment où Aéroport Marseille Provence tire le bilan de l’année 2020. « Nous terminons l’année avec autour des 3,4 millions de passagers, contre plus de 10 millions en 2019, ce qui représentera une baisse de 67% », constate Julien Boullay.


On se rappelle qu’en avril et en mai derniers, le trafic de passagers n’avait atteint respectivement que 1 et 2% de celui de 2019, « ce qui n’a pas empêché Marseille Provence d’être le deuxième aéroport de France, derrière Roissy », précise Julien Boullay.


Résultat, le chiffre d’affaires de la société est passé de 160 M€ en 2019, à 80 M€ en 2020. Dans le même temps, le résultat positif de 20 M€ de 2019, s’est inversé à 25 M€ de pertes l’année dernière.


Pour 2021, l’Aéroport de Marseille-Provence, à l’image du secteur du transport aérien, va devoir faire face à l’incertitude d’une éventuelle reprise du trafic.


Si le trafic de loisirs pourrait reprendre relativement vite, il n’en sera pas de même pour le trafic d’affaires. Au total, la plateforme provençale table sur un trafic compris entre 40 et 50% de celui enregistré en 2019.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83