• TG Press

Le Club Med de « La Rosière » prêt à recevoir ses clients


08/01/2021 - La neige et le soleil sont là, la première tranche du Club Med de la Rosière est livrée et elle aurait du ouvrir mi-décembre. Si l’ouverture des bars et restaurants est autorisée à cette époque, le Club Med accueillera à La Rosière ses premiers clients à partir du 24 janvier.


Après 18 mois de travaux et 108 M€ d’investissement, le nouveau fleuron du Club Med à la montagne est disponible. C’est le 15e village des Alpes (12 en France, 2 en Italie et 1 en Suisse).


D’un confort « premium » et 4 tridents, ses 4 000 m² sont nichés dans un emplacement d’exception, à 2 000 mètres d’altitude, au haut de la station de La Rosière, dans la vallée de Haute Tarentaise.


Pour les groupes, l’accès au resort est étudié pour plusieurs autocars. Skis aux pieds, il donne accès au domaine franco-italien « San Bernardo » tous niveaux de 160 kilomètres de pistes.


Pour sa construction, il a été fait appel à des matériaux montagnards, pierre et bois, alors que sa décoration est signée par des artistes savoyards pour la plupart, à commencer par l’architecte Jean-Michel Villot.


Les 395 chambres, de 24 à 32 m², sont d’un confort rustique et chic, agrémentées de clichés et décorations alpines. Ses concepteurs ont également insisté sur l’intérêt croissant que chacun apporte désormais aux respects environnementaux.


Construit sur un ex-altiport, le béton a laissé place à la végétation, avec la plantation de 500 arbres, de 7 000 plantes locales…, 400 m² de façade ont été végétalisés, et avec une astuce hit-tech, la température intérieure est ajustée idéalement..., pour limiter la consommation d’énergie. Des équipements qui lui ont valu l’éco-certification par le cabinet Breeam.


Une deuxième tranche en devenir


La deuxième tranche est prête à sortir de terre. Elle consiste en une quarantaine de suites 5 Tridents de 50 à 90 m² de surface, sur un foncier mitoyen. Sa commercialisation se fera auprès de particuliers pour ouvrir en 2022, peut-être.


Car la prévision s’avère improbable, comme pour cette saison d’hiver dont personne ne peut avancer quand elle démarrera vraiment : « rouvrir le Club Med sans restauration ni bar n’a aucun sens », concède Thierry Orsoni, directeur de la communication du Club Med.


D’autres projets s’inscrivent pourtant dans le calendrier. Le bail n’a pas été renouvelé sur l’emplacement actuel à Tignes et une construction est envisagée pour un nouveau Club Med, dans le courant de l’année. De même, figure aussi dans les tiroirs, la montée en gamme vers la classification cinq Tridents du village de Val d’Isère.


Report de la clientèle à d’autres dates ou vers les soleils lointains


La saison d’hiver actuelle restera sans doute une référence. Dans ses villages alpins, le Club Med reçoit en moyenne 60% de clientèle internationale, davantage encore en hiver. Celle-ci pourra se rabattre sur Saint-Moritz, mais pas sur les villages italiens qui restent fermés.


En inaugurant Les Arcs Panoramas en octobre 2018, Henri-Giscard d’Estaing, le président du Club Med, se félicitait de la réservation d’une quarantaine de nationalités différentes pour la saison d’hiver à venir.


« Pour les clients ayant déjà réservé, nous leur proposons un changement de date ou sinon une alternative vers la dizaine de nos villages « soleil d’hiver » qui sont ouverts à travers le monde », explique Thierry Orsoni.


Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83