• Jean-François Bélanger

L’Ardèche profite de l’aubaine

16/03/2021 - Le tourisme ardéchois a plutôt bien traversé cet hiver si particulier. Comme d’autres destinations de moyenne montagne, il a bénéficié d’une clientèle privée de voyages lointains. Plus que jamais pour l’avenir, le Département va mettre en avant ses qualités environnementales au profit d‘une clientèle urbaine et de proximité.


L’Ardèche a bien tiré son épingle du jeu au cours de la dernière saison d’hiver. Le ski alpin n’a jamais été ici un élément d’attractivité et la clientèle internationale ne vient pas en cette saison.


A gauche : André Delon, président de Gîtes de France 07, et Laurent Ughetto, président de l’ADT Ardèche.

Dans ces conditions, sur les dernières vacances d’hiver, les nuitées des touristes français sont en hausse de 11% par rapport à 2020. Une hausse surtout portée par la zone C (Ile-de-France, Provence-Alpes Côte d’Azur, Occitanie…) qui culmine à + 41% !


« Nous pensons que de nombreux français qui n’ont pu aller à l’étranger ont choisi l’Ardèche », analyse Laurent Ughetto, président du Département et de l’Agence de Développement Touristique (ADT).


Il note aussi « de nouvelles clientèles qui apprécient nos grands espaces et la nature préservée, souvent des gens plus argentées mais soucieux de préoccupations environnementales ».


Pour profiter et amplifier ces comportements nouveaux qui sont encouragés et accélérés par la crise sanitaire, le Département adapte sa politique. D’autant que beaucoup seront pérennisés.


Profiter du télétravail pour augmenter la durée des séjours


« L’idée est de proposer à des télétravailleurs l’occasion de passer une ou deux journées en plus de leurs week-ends pour y travailler ». Cette idée pourrait limiter le raccourcissement des séjours, la tendance actuelle.


Elle va faire son chemin mais encore faut-il que les hébergements s’adaptent à ces nouvelles vocations. Toujours, dans cet esprit de conquête, l’ADT vient de signer un partenariat avec les Gîtes de France. Ils sont 1 400 labélisés en Ardèche et pourront être accompagnés en vue de l’obtention du label « séjour de charme ».


Cap sur l’été


Ces qualités tendancielles de l’Ardèche vont être mises en avant pour la campagne de l’été prochain qui s’annonce sur les trois marchés-cibles : l’Ile-de-France, la clientèle de proximité (Lyon, Grenoble, Annecy, Marseille, Montpellier) et la Belgique.


Pour autant, l’Ardèche, première destination de vacances en été hors littoral, a déjà amorcé un certaine étalement de sa fréquentation touristique puisque plus de la moitié des nuitées annuelles se situent désormais en dehors des pics de juillet et août.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83