• Jean-François Bélanger

« Vignobles et Découvertes » dans l’incertitude à Condrieu


La situation sanitaire actuelle et le renforcement des contraintes qui lui sont liées compliquent l’organisation de l’opération œnotouristique « Vignobles et Découvertes ». A l’image du « Fascinant Week-End », prévu pour se dérouler du 15 au 18 octobre prochains autour des prestigieuses appellations « Condrieu » et « Côte-Rôtie », au sud de Lyon.

Créée en 2009 et décerné par Atout France, le label « Vignobles et Découverte » s’adresse à des manifestations touristiques orientées vers la découverte des fleurons de nos vignobles.

C’est selon ce concept que, dans la vallée du Rhône, la traditionnelle opération « Fascinant Week-end » devrait se dérouler du 15 au 18 octobre.

Sur les 70 exploitations que comptent ces prestigieuses appellations de Condrieu et de Côte-Rôtie, appartenant au vignoble des Côtes du Rhône septentrional, près d’une vingtaine produisant pour la plupart les deux appellations, ouvriront leurs caves au public pour plusieurs événements.

Une opération partenariale avec « Vienne Condrieu Tourisme », associant les richesses culturelles et gastronomiques du territoire.

Aujourd’hui, alors qu’étaient dénombrés habituellement autour de 5 000 visiteurs constitués en petits groupes d’amateurs, « compte tenu de la situation sanitaire, c’est l’incertitude qui prédomine pour la fréquentation de cette édition », admet Christophe Pichon, président de l’appellation Condrieu.

Une inquiétude bien compréhensible, car ces manifestations, depuis 7 ans, sont aussi l’occasion de promouvoir les deux appellations.

Le e-commerce à la rescousse

D’autant que cette année, la situation est périlleuse, avec un secteur des Cafés-Hôtels-Restaurants, représentant 30% des ventes, qui est sinistré depuis plus de six mois.

Heureusement, comme pour d’autres secteurs, c’est le e-commerce qui sauve la mise et que les deux appellations peuvent compter sur des derniers exercices profitables.

« Depuis les année 1970, nous sommes sur un rythme de croissance annuelle compris entre 2 et 3% », observe Christophe Pichon.

Ainsi, sur la dernière récolte, pour environ 200 hectares, cela représente une production de 8 000 hectolitres, soit un peu plus d’un million de cols à 25 € l’unité en moyenne.

« Malgré tout, à la mi-septembre, nous sommes en cumul depuis le début de l’année, sur une baisse de 5% de notre activité », précise le président de l’appellation, une situation qu’il aurait préféré meilleure pour célébrer le 80e anniversaire de son appellation.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83