• Jean-François Bélanger

Air France se réinvente à Lyon


Les nouvelles donnes imposées par le gouvernement ou par la situation financière de l’entreprise ont conduit Air France à modifier sensiblement son offre depuis Auvergne-Rhône-Alpes pour cette prochaine rentrée.

C’était l’une de ses lignes les plus fréquentées malgré la concurrence du TGV, la ligne entre Orly et Lyon disparait de l‘offre d’Air France en cette rentrée.

En échange d’une aide de 7 Mds€, le gouvernement a exigé que la compagnie se retire des liaisons « où il existe une liaison ferroviaire de moins de 2 h 30 ». C’est le cas de la ligne entre Lyon et Marseille où Air France proposera cependant jusqu’à 10 vols par semaine.

« Il ne s’agit pas d’une desserte de point à point mais d’une ligne de desserte territoriale servant à alimenter le hub lyonnais, puisque 90% des clients de cette ligne sont en correspondance à Saint Exupéry », justifie un porte-parole de la compagnie. Mais il existe aussi des contraintes économiques.

Regourd/Amelia sur Clermont-Orly

Pour limiter les pertes du secteur court courrier (200 M€ par an) la compagnie a dû procéder à des arbitrages. La ligne entre Clermont-Ferrand et Orly en fait partie.

Une décision douloureuse, car la capitale auvergnate n’est pas non plus favorisée par le rail. Aussi, les collectivités locales ne sont pas restées inactives.

Dès la mi-septembre, avec deux rotations matin et soir, la compagnie Regourd/Amelia prendra le relais d’Air France sur Orly. Préférée à Chalair, celle-ci présente l’avantage d’avoir des perspectives de développement pour d’autres liaisons au départ d’Auvergne. Et elle a souhaité immédiatement jouer le jeu pour conforter le centre de maintenance menacé et ainsi préserver les emplois.

« Demain, notre cheval de bataille concernera la ligne ferroviaire Paris-Clermont », prévient Laurent Wauquiez, président de la Région, en l’attente d’un engagement fort du gouvernement, cette fois.

Twin Jet sur Metz/Nancy-Lyon

Autre retrait d’Air France pour cause économique, celui de la ligne Metz/Nancy-Lyon. Ce sera Twin Jet qui prendra le relais avec trois rotations quotidiennes.

Comme Regourd/Amelia, Twin Jet est une compagnie française, elle aussi spécialisée dans les liaisons court courrier, avec des appareils de petite capacité.

Elle était déjà présente en Auvergne-Rhône-Alpes depuis Lyon, Le Puy et Mende, avec l’avantage que les vols sont éligibles au programme de fidélisation d’Air France, Flying Blue.

35 vols par semaine sur Roissy

Au total, pour les mois de septembre et d’octobre, Air France proposera à Lyon Saint Exupéry une offre de 17 liaisons au départ de Saint Exupéry, représentant 260 vols par semaine environ, dont 35 à destination de Roissy.

Il conviendra aussi d’ajouter 21 vols hebdomadaires assurés par la compagnie KLM à destination d’Amsterdam. Avec environ 30% du trafic, Air France confortera ainsi en cette rentrée sa position sur la plateforme lyonnaise, précisant cependant qu’en raison de l’évolution de la situation sanitaire, le programme est susceptible d’évoluer.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83