• Jean-François Bélanger

La proximité sauve la fréquentation provençale, pas l’économie touristique


Après l’absence de tourisme jusqu’à la levée de la mesure des 100 kilomètres, le 2 juin dernier, Provence Tourisme constate que le tourisme de proximité sauve les apparences en terme de fréquentation. Mais sans grande conviction pour ce qui est de l’économie touristique, alors que les incertitudes sont palpables pour l’arrière saison.

C’est juste au lendemain de la mise en place des mesures de restrictions supplémentaires liées au classement du département des Bouches-du-Rhône en Zone de Circulation Active, que Provence Tourisme a présenté un point d’étape sur la saison estivale et ses perspectives pour ce qui est de l’arrière saison.

En juillet, le nombre de nuitées touristiques françaises est en progression de 16% par rapport au même mois de l’année dernière puis, sur les deux premières semaines du mois d’août, la progression s’est même située à 24%. Mais cela est insuffisant pour rattraper le passif enregistré jusqu’alors.

Sur ce marché domestique, depuis le 17 mars, ce sont 2,4 millions de nuitées qui ont été perdues. Alors que la fréquentation étrangère, qui représente 30% de la fréquentation totale, s’est sérieusement réduite, « ce sont les hébergements chez l’habitant ainsi que l’hôtellerie économique qui ont plutôt bien fonctionné par rapport à l’hôtellerie haut de gamme », constate Danielle Milon, présidente de Provence Tourisme.

Dans ces conditions, l’économie touristique départementale, qui pèse 2,7 Mds€, souffre et risque de souffrir encore d’ici à la fin de l’année, avec cette nouvelle période d’incertitude qui s’ouvre aujourd’hui. « Pour cette fin d’année, nous sommes assez inquiets pour les professionnels », reconnait Isabelle Brémond, directrice générale de Provence Tourisme.

Incertitude totale sur l’avenir

La décision préfectorale de fermeture des restaurants à 23 h 00 dès ce 27 août, aurait pu être encore pire. « Nous avons demandé à Olivier Veran de ne pas l’appliquer comme cela était prévu, à 20 H00 », précise Danielle Milon, Pour autant pas question de baisser les bras.

Pour relancer l’arrière-saison, après les packs séjours de l’été, Provence Tourisme offre 100 € pour toute réservation dans un hébergement marchand, à partir du 1er septembre et ce jusqu’au 28 février prochain.

Cette somme sera à valoir sur des événements, des activités culturelles, sportives ou de loisirs. Il n’empêche que l’incertitude demeure pour cette rentrée. Par exemple pour la course Marseille-Cassis d’octobre prochain dont la décision de l’autoriser ou non est attendue rapidement.

Et certains territoires supportent mal la généralisation des restrictions départementales, alors que la circulation virale est très inférieure à celle de Marseille. C’est notamment le cas de Arles-Camargue, qui craint un effondrement du tourisme lié à la suppression des férias.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83