• Propos recueillis par Jean-François Bélanger

Franck Chapus, vice-président Régions de l’APST

L’APST réalise actuellement un audit destiné à évaluer l’ampleur de l’impact de la crise du Covid-19. Rencontre avec Franck Chapus sur ce sujet. sur le secteur du tourisme

Voyages & Groupe : comment évolue la santé de l’APST depuis un an ?

Franck Chapus : en un peu plus de 50 ans, l’Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme (APST), s’est imposée comme la référence en la matière pour le secteur tourisme. Avec plus de 3 700 adhérents, elle rassemble les trois quarts des professionnels. Même si nous ne sommes pas les seuls assureurs, nous sommes très largement le plus important du tourisme et celui qui affiche le taux de défaillance le moins élevé. Nous disposons donc d’une structure financière solide, avec des actifs importants, notamment avec la propriété de notre siège de l’Avenue Carnot, à Paris XVII°.

VG : après Thomas Cook, le Covid-19 et maintenant les perspectives de TUI France, comment gérez-vous la situation ?

FC : la faillite de Thomas Cook à l’automne dernier a été à la fois une énorme charge pour nous mais aussi une démonstration de notre efficacité. Face à un événement de cette ampleur, difficilement prévisible, nous avons réussi à prendre en charge, à rapatrier la clientèle française, 5000 touristes la premier semaine, d’une bien meilleure façon que dans d’autres pays. Le sinistre nous aura couté 40 M€. La crise du Covid-19 nous est ensuite arrivée. Il est encore trop tôt pour connaître l’ensemble des dégâts sur les entreprises. Nous en aurons bientôt une première idée et un premier bilan sera effectué sur la base d’un audit du secteur actuellement en cours, qui doit rendre ses première conclusions très prochainement. Quant à TUI, la situation de prise en charge de la clientèle n’est pas d’actualité, par ce qu’il ne s’agit pas d’un dépôt de bilan.

VG : quelles pourraient être les solutions pour trouver des fonds supplémentaires ?

FC : Il nous faut en effet trouver de nouvelles ressources, rechercher de nouveaux partenaires pour élargir nos ressources et conforter notre équilibre financier. Nous discutons avec notre ministère de tutelle, à Bercy. Et au niveau européen, c’est peut-être le moment d’accélérer notre coopération avec l’organisme international EGFATT qui associe des fonds de garanti de huit pays européens.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83