• Jean-François Bélanger

Seulement 2% du trafic européen en mai


Les chiffres livrés par Airports Council International, l’organisme qui suit les trafics de l’ensemble des aéroports européens, témoignent de l’étendue des dégâts provoqués par la crise sanitaire, à la fois sur le trafic des passagers et son impact causé aux finances publiques des différents états pour soutenir le secteur.

Sur le seul mois de mai, le nombre de passagers qui ont fréquenté les aéroports européens est en baisse de 98% par rapport au mois de mai 2019. Ils étaient 216,8 millions en 2019 contre 4,3 millions cette année.

Au total, ACI évalue à 532,5 millions de passagers le déficit du trafic cumulé par les aéroports européens entre le 1er janvier et le 31 mai 2020.

Avec les restrictions et les contraintes multiples imposées au transport aérien, les perspectives du retour à la normale s’annoncent assez lointaines pour le directeur général d’ACI. « Nous ne retrouverons pas une situation de trafic comparable à celui des années précédentes avant 2023 », envisage Olivier Jankovec.

13,9 Mds€ d’aide

Parallèlement à cette situation, les différents états ont pris des mesures pour soutenir leurs compagnies nationales respectives. Spécifiquement, trois pays, l’Allemagne, la France et l’Italie totalisent près de 20 Mds€ d’aides publiques, respectivement pour aider Lufthansa, Air France et Alitalia.

Mais on pourrait ajouter d’autres pays à la liste comme l’Autriche ou les Pays-Bas... Partant de là, ACI demande donc aux états d’inclure également dans leur politique d’aide au secteur des mesures de soutien aux aéroports, comme les allègements de charge ou les exonérations de taxes diverses.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83