• La rédaction

L’appel du Syndicat des Indépendants


Dès l’annonce de Bruno Le Maire et Gérald Darmanin décrivant les dispositifs mis en place pour le secteur Café-Hôtel-Restauration le 24 avril 2020, Marc Sanchez, secrétaire général du Syndicat des Indépendants (SDI), a vigoureusement regretté la frilosité du gouvernement à traiter à bras le corps les conséquences du Covid-19, tant pour ce secteur que pour l'ensemble des artisans, commerçants, libéraux et dirigeants de TPE concernés. « Nous sommes désormais habitués à cette politique des petits pas de la part du gouvernement. Les ministres distillent sans cesse de nouvelles annonces à destination des entreprises pour pousser d'un cran supplémentaire les soutiens face à la crise historique du Coronavirus. Cette méthode occupe le terrain mais masque très mal le fait que la France est en queue de peloton des pays de l'OCDE pour les aides apportées aux entreprises. Concernant l'hôtellerie-restauration, si l'annonce de l'abandon des charges patronales et fiscales sur la période de confinement est positive, on voit mal pour quelle raison elle ne serait pas étendue à toutes les structures qui ont elles aussi subi une fermeture obligatoire sur la même période. Il s'agit d'une rupture d'égalité et d'équité. Par ailleurs, limiter cette forme de soutien à la seule période de confinement ne tient pas compte des difficultés majeures auxquelles les TPE seront confrontées dans les premiers mois de reprise de l'activité. Le SDI entend à ce stade que le gouvernement fasse un grand pas à destination des TPE : l'annulation des charges patronales et fiscales sur la période de confinement, étendue à trois mois après la reprise d'activité », a-t-il commenté. [if !supportLineBreakNewLine] [endif]

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83