• La rédaction

La Turquie à l’honneur à l’UNESCO

La Turquie fait inscrire 5 nouveaux biens culturels sur la liste indicative de l'UNESCO

Le 14 avril 2020, cinq nouveaux sites culturels ont été inscrits sur la liste indicative de l’UNESCO, ce qui porte à 83 le nombre de sites de Turquie sur cette liste.

La liste indicative constitue un état prévisionnel des biens qu'un État peut décider de proposer pour inscription sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO au cours des cinq à dix années à venir.

Le nombre de sites inscrits ne cesse d’augmenter pour la Turquie qui dispose déjà de 18 sites inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO.

Les cinq sites sélectionnés sont les suivants :

La ville portuaire historique d'Izmir

Fondée entre la colline de Pagos (Kadifekale) et le port intérieur autour de la fin du IVe siècle - début du IIIe siècle avant JC dans l'ère post-Alexandre et étant resté un site de peuplement continu à ce jour, Izmir (Smyrne) porte encore les traces de l'hellénisme, Périodes romaine, byzantine, principautés [Beylik] et ottomane.

La Ville historique de Beypazarı

Le quartier Beypazarı d'Ankara est composé de quartiers qui entourent son centre historique. Ici, les maisons traditionnelles ont été construites principalement au XIXe et au début du XXe siècle. Le quartier révèle les conditions écologiques, économiques, technologiques et socioculturelles de l'époque, l'architecture des maisons et les vêtements traditionnels.

Le site archéologique de Karatepe-Aslantaş

Avec ses magnifiques remparts, fortifications et portes, la forteresse d'Adanava et le site archéologique de Karatepe-Aslantaş est un exemple unique d'architecture de défense.Il s'agit de l'une des villes-États établies à la fin de la période hittite en Anatolie. La zone reflète la haute compréhension architecturale et artistique de l'époque, avec des monuments d'une grande valeur artistique.

Le Château de Zerzevan et Mithraeum

Le château de Zerzevan, l'une des garnisons romaines les mieux conservées au monde avec son implantation militaire et ses structures souterraines et de surface, porte les traces de différentes phases de croyance culturelle. Les structures architecturales de la Rome païenne et chrétienne reflètent toutes les caractéristiques et les développements technologiques de l'époque.

La vallée de Koramaz

Dans la vallée de Koramaz à Kayseri, les rochers sont creusés de tombes, d'entrepôts et de lieux de culte qui sont encore utilisés par la population aujourd'hui. La vallée se compose de plusieurs structures construites à des fins diverses, notamment d'anciens établissements, de pigeonniers, de columbariums, de tombes monumentales, d'espaces de vie, de lieux de culte (anciens temples et églises), de parcs à bestiaux et de points d'observation.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83