• Jean-François Bélanger

Vianney d’Alançon confirme son projet du Château de la Barben


Acquéreur en décembre dernier du château de la Barben, en Provence, quelques années après la Forteresse de Saint-Vidal, en Auvergne, l’investisseur n’a pas choisi le meilleur moment pour réaliser les aménagements de ce site historique. Mais il confirme son souhait d’ouvrir pour l’été 2021 et vient de lancer une plateforme de recrutement.

« Après la crise sanitaire, la crise sociale sera brutale », analyse Vianney d’Alançon. Alors qu’il a déjà investi 20 M€ et qu’une dizaine de millions supplémentaires sont en train d’être levés pour l’aménagement du château et des 400 hectares du domaine, l’entrepreneur est bien décidé, dans l’adversité, à mener son projet à terme, avec le respect de sa date d’ouverture, en juin 2021.

En partenariat avec Pôle Emploi, il vient d’ouvrir une plateforme de recrutement visant à pourvoir 400 emplois, dont 200 directs. « Nous souhaitons ainsi prendre toute notre part à l’effort collectif et faire du Château de la Barben un des leviers de la solidarité locale entre entreprises et pouvoirs publics actifs » ajoute Vianney d’Alançon.

Car la plateforme s’adresse autant à des particuliers qu’à des entreprises, participant ainsi à la sauvegarde de métiers anciens et menacés. D’une taille inférieure, mais dans la même optique de la sauvegarde du patrimoine historique et culturel, l’investisseur avait ouvert à l’été 2018 la Forteresse Saint-Vidal, en Auvergne où il vise 40 000 visiteurs par an en saison estivale.

« Aujourd’hui, nous ne savons toujours pas si nous pourrons ouvrir et à quelle date, cet été », s’interroge Vianney d’Alençon. Les perspectives de fréquentation du Château de la Barben ne sont pas encore estimées mais on sait qu’il devrait être ouvert au public plus largement, autour de 200 jours par an.

A 25 minutes d’Aix-en-Provence, ce site s’articulera autour de plusieurs thèmes : la mise en valeur de la sauvegarde du patrimoine et de l’identité provençale, de l’environnement et de l’agriculture, des artisans et des métiers d’arts, avec un spectacle vivant. Le nom et les contours plus précis de cet ambitieux projet seront dévoilés prochainement.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83