• La rédaction

Le Parlement européen se mobilise pour le tourisme


La commission des transports et du tourisme du Parlement exhorte la Commission européenne à présenter le 21 avril 2020 un plan d’action européen pour aider le secteur du tourisme à surmonter la crise. Les députés ont rappelé lors d’un débat avec le commissaire en charge du marché intérieur, Thierry Breton, que le secteur du tourisme nécessitait davantage de soutien lors de la crise actuelle liée au Covid-19, via des mesures spécifiques, des financements, une coordination renforcée au niveau de l’UE et une feuille de route ciblée. Tous les groupes politiques ont demandé un plan de relance et une stratégie dédiés au secteur.

Protéger l’industrie du tourisme Le commissaire Breton a reconnu que le tourisme avait été le premier secteur touché par la crise liée au coronavirus et qu’il serait probablement celui qui mettrait le plus de temps à s’en remettre. « Nous devons présenter une réponse forte, a expliqué le commissaire. Le tourisme est notre priorité et nous essayons de faire notre maximum avec les fonds existants ». Outre le fait d’assurer une sécurité via un financement à court terme, le commissaire a affirmé que le tourisme devrait bénéficier largement des plans de relance à long terme contre la crise qui seront financés via le prochain budget à long terme de l’UE (2021-2027). Thierry Breton soutient l’idée d’une ligne budgétaire dédiée « avec une profondeur et une puissance de feu dont nous avons besoin pour que le secteur se remette de la crise ». Le commissaire a également ajouté que le but ultime était de réformer et de réinventer le secteur du tourisme. Il propose également d’organiser un sommet européen du tourisme sur le tourisme durable à l’automne.

Il faut préciser les restrictions de voyage avant les vacances d’été Plusieurs députés ont par ailleurs demandé plus de certitude sur les restrictions de voyage et de mouvement qui pourraient perdurer dans les mois à venir, notamment les possibles interdictions de se rendre sur les plages à cause des règles de distanciation sociale.

Le commissaire a expliqué que des garanties suffisantes de sécurité et de sûreté étaient nécessaires avant que ces restrictions puissent être levées. Il a ajouté que le travail visant à faciliter les voyages était en cours et que les choses seraient clarifiées avant cet été. Concernant les droits des passagers et les bons offerts par les entreprises suite aux réservations annulées, le commissaire a assuré que les droits des passagers demeuraient protégés et que les États membres avaient déjà la possibilité de soutenir leurs entreprises du secteur du tourisme en leur fournissant des liquidités, notamment pour faire face aux demandes de remboursement des voyageurs.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83