• La rédaction

Parcs animaliers, la vie continue à Biarritz

A l’heure où les français sont confinés pour éviter la propagation du Covid-19, l’Aquarium de Biarritz, continue à vivre malgré son parcours de visite vide... des quelque 300 000 visiteurs à l’année.

Deux équipes de trois soigneurs se relaient (sans se croiser) tous les deux jours pour assurer l’alimentation, les soins aux 8200 animaux, le nettoyage de la cinquantaine d’aquariums de toutes tailles, pour veiller aux paramètres physico-chimiques - température, pH, taux d’oxygène, salinité - des 2 500 000 litres d’eau.

Olivier Mercoli, DG de l’Aquarium de Biarritz et la Cité de l’Océan indique : « Nous avons fermé les portes de notre établissement après le décret du 14 mars et nous ne savons pas quand il ouvrira de nouveau. Seules les équipes de biologistes et techniciens participent à cette organisation de crise. Nos fournisseurs continuent à livrer, moins fréquemment mais ce n’est qu’une question d’organisation ».

Habituellement, 5 soigneurs sont présents pour le travail quotidien. « A trois, nous avons moins de temps bien sûr, poursuit Laurent, biologiste à l’Aquarium, mais nous avons réduit les travaux et projets annexes, nous nous concentrons sur le nourrissage des animaux d’abord puis l’entretien des installations. Il y a des animaux que nous devons nourrir tous les jours, d’autres comme les raies plusieurs fois par jour... alors que les requins ne mangent que quatre fois par semaine. C’est toute une organisation. Nous faisons de notre mieux pour respecter le rythme biologique de nos animaux et surtout continuer les actions que nous menons avec eux depuis des années ».

« Avril est d’habitude un excellent mois, conclut Olivier Mercoli. L’an dernier nous avons reçu 34 740 visiteurs à l’Aquarium pendant les vacances de Pâques. C’est un coup dur pour tous les commerçants et pour l’industrie du tourisme en général. Malgré l’absence de recettes pour l’établissement biarrot, certaines dépenses sont incompressibles et indispensables : loyer, électricité, nourriture... Nous espérons que la situation s’améliorera très prochainement et que tout le monde pourra reprendre un rythme normal. La saison estivale sera primordiale, nous espérons que les visiteurs viendront nombreux visiter nos installations».

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83