• Pascale Missoud

François Piot, groupe Prêt à Partir


Discussion avec François Piot, Président du groupe Prêt à Partir. Attentif à ses équipes, il n’en reste pas moins lucide sur les écueils possibles de la reprise.

Voyages & Groupe : Comment se traduit cette période de confinement au niveau de l’ensemble de vos collaborateurs ?

François Piot : la totalité de l’entreprise, agence et transport, est en chômage partiel. Nous avons pris la décision de garantir à 100% le salaire de nos collaborateurs. En cette période de confinement, nous gardons un lien quotidien et essentiel à mes yeux avec nos collaborateurs, grâce au réseau social Workplace. Ils restent informés sur les actualités du métier et de l’entreprise, les réponses à apporter aux clients, l’analyse du décret, les aspects RH. Nous avons noté, depuis le début du confinement, un doublement des posts et des commentaires. Chaque matin, j’envoie un message, à la fois professionnel et personnel, de soutien ou d’information, à mes équipes. Nous devons les protéger, car elles sont en prise directe avec nos clients, pas toujours compréhensifs ni patients par les temps qui courent…

VG : Et du point de vue de votre société même ?

FP : si le confinement se confirme en mai, nous passerons cette crise sans problème aigu de trésorerie. Certes, l’exercice 2020 sera mauvais. Mais nos banques sont là pour nous soutenir si besoin. En 2021, nous allons probablement resserrer fortement notre référencement pour ne travailler qu’avec les fournisseurs, TO et réceptifs, qui auront joué le jeu et permis un report de nos clients dans des conditions acceptables.

Pour l’instant, la fragilité des compagnies aériennes, hôteliers, TO, m’inquiète fortement. La confiance entre producteur et distributeur va être une fois de plus mise à mal, chacun voulant la trésorerie de l’autre. Le décret renforce le distributeur, qui a et l’argent et le client. Il ne fait pas bon être TO depuis quelques années. Mais que serions-nous sans les TO ?

VG : Comment envisagez-vous la reprise ?

FP : tout le monde sur le pont ! Nous envisageons d’ouvrir plus tard le soir, peut-être le dimanche dans certaines villes. Cette reprise, espérée début mai, va être épuisante. Seront gagnants ceux qui respecteront nos clients communs. Il ne faut pas que les TO imaginent pouvoir doubler les prix, comme nous commençons parfois à le voir. Dans ce cas, nous y perdrions tous. Tous les contrats annulés à cause du Covid-19 l’ont été sans frais : arrêtez le chantage, aucun client n’est captif. Il suffit d’attendre 18 mois…

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83