TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83

Lourdes pertes touristiques en Savoie Mont Blanc

 

L’arrêt anticipé de la saison d’hiver 2019/2020, à l’issu du week-end des 14 et 15 mars 2020, a conduit à un manque à gagner estimé à 800 M€ pour les 112 stations de Savoie et de Haute-Savoie regroupées au sein de Savoie Mont-Blanc Tourisme.

 

Avec une absence d’activité jusqu’à 6 semaines, selon les stations, c’est près de 10 millions de nuitées, tous hébergement confondus, qui ont été perdues, sur un total de 41 millions, chiffre référence pour l’ensemble de la saison d’hiver. Cela représente donc près d’un quart de son volume.

 

L’Observatoire de Savoie Mont-Blanc Tourisme note que les pertes de l’hôtellerie sont estimées à 800 000 nuitées. Mais ce sont les résidences de tourisme qui paient le plus lourd tribut avec une perte de 2 millions de nuitées, tout comme les hébergements collectifs (1 million de nuitées), les Gîtes de France…

 

Ce sont ces déficits en termes de trafic de clientèle, impactant lourdement les activités connexes, qui aboutissent à ce chiffre de 800 M€ de dépenses touristiques en moins pour cette saison d’hiver, d’ores et déjà ficelée.

 

Domaines Skiables de France calcule ainsi, à hauteur de 6 millions, la diminution du nombre de journées skieurs, un déficit qui se creuse en fonction de l’altitude des stations. Les pertes sont similaires pour ce qui est de l’Ecole de Ski Français. Côté équipement, l’Union Sport et Cycle annonce des pertes de 15% de chiffre d’affaires pour les magasins de sports…

 

 

L’élan brisé du « Printemps du Ski »

 

Sur la base d’un calcul arrêté à la fin des vacances scolaires, le taux de remplissage moyen des hébergements marchands se situaient à hauteur de 79%, soit au même niveau que celui de l’année passée, à date, annihilant de ce fait les efforts et les attentes des opérations du « Printemps du Ski ».

 

Ces chiffres vont lourdement impacter l’activité économique d’Auvergne-Rhône-Alpes. Avec 21,2 Mds€ de consommation touristique française et étrangère, le secteur pèse 8,7% du PIB régional et 14% des dépenses touristiques nationales. En la matière, c’est la deuxième région touristique française et c’est celle pour qui la saison d’hiver est particulièrement importante.

 

La Région est engagée sur l’accompagnement et des investissements lourds, ainsi 1,7 Md€ ont été engagés entre 2015 et 2017 et un plan thermal de plus de 50 M€ est en cours.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône