• Pierre Cossard

Géraldine Marchand, Step Travel


Comment, un tour opérateur comme Step Travel, dans son cas spécialisé sur les pays de l’Est et la Russie, aborde-t-il la période actuelle, caractérisée pour l’essentiel par un arrêt total de l’industrie touristique et par le confinement généralisé en France ? Discussion avec Géraldine Marchand, directrice de production.

Voyages & Groupe : Comment vous êtes-vous organisés en cette fin de première semaine de confinement ?

Géraldine Marchand : Nous sommes tous désormais en télétravail, avec renvoi téléphonique de nos bureaux vers nos différents portables. Heureusement pour nous dans cette période particulièrement négative pour le tourisme, notre dernier groupe était de retour de Russie le 13 mars, avant les fermetures de frontières en cascade, nous n’avons donc pas eu de problèmes de rapatriement à gérer.

VG : Qu’elle est l’attitude actuelle de votre clientèle groupe ?

GM : A ce jour, nous n’avons enregistré aucune annulation de la part de nos clients groupes. Nous appliquons bien entendu les mesures recommandées par le SETO, et nous travaillons donc essentiellement sur des problématiques de report, avec un délai d’un an maximum. Pour autant, la difficulté est aujourd’hui d’arriver à trouver des dates. Septembre est d’ores-et déjà saturé sur la plupart de nos destinations, et nous devons maintenant miser sur octobre. Reste la problématique de l’aérien, qui manque aussi de capacité, et des tarifs, qui ne sont pas tout à fait les mêmes à ces époques…

VG : Les institutions étrangères réagissent-elles avec souplesse ?

GM : Pas toujours. Avec la Russie par exemple, se pose clairement des problèmes de visas. Ceux que nous avions obtenus pour nos clients couraient jusqu’à mai prochain, et il est plus que probable qu’ils soient désormais perdus… Le consulat de Russie étant fermé, nous n’avons aucune réponse à attendre avant un certain temps, ce qui pose problème. Non seulement, il faudra sans doute recommencer la procédure (assez lourde, NDLR.), et payer une nouvelle fois, mais de plus, certains de nos clients ont en ce moment même leurs passeports « confinés » dans les locaux du consulat…

VG : Les discussions avec vos prestataires étrangers sont-elles aussi compliquées ?

GM : Cette épidémie touchant tout le monde à peu près de la même façon, nos prestataires se sont montrés particulièrement compréhensibles en matière d’annulation. En revanche, les discussions sont plus complexes concernant les disponibilités et les prix.

VG : Avez-vous vécu des tensions particulières avec vos clients ?

GM : Nos clients se sont montrés eux aussi assez compréhensifs en règle général. Et nous avons même aujourd’hui quelques demandes de devis pour des départs sur 2021, ce qui remonte le moral de tout le monde.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83