• Jean-François Bélanger

Richard Carayon, directeur général de Quartier Libre


En ces temps de confinement généralisé et d’arrêt total de l’industrie touristique, Voyage & Groupes s’engage désormais auprès de ses lecteurs à recueillir chaque jour le témoignage des différents acteurs qui, dans leurs secteurs respectifs, ont décidé à leur façon de faire face à la crise.

Aujourd’hui, discussion avec Richard Carayon, directeur général de Quartier Libre, confiné comme tout un chacun, mais en permanence sur le pont pour faire face.

Voyage & Groupes : où en est la situation de Quartier Libre, aujourd’hui ?

Richard Carayon : La situation a commencé à se dégrader fortement début mars. Et depuis, le rythme de baisse s’accélère. Aujourd’hui, nous en sommes à 90% de réservations en moins. Il ne subsiste que quelques prises de réservation pour les programmes de cet hiver ! A ce rythme, nous pourrions arriver à terminer l’exercice à la moitié de celui de l’année dernière.

VG : quelles sont les décisions prises ?

RC : Nous avons mis en place une cellule de crise pour gérer la question des clients qui sont en difficulté. Nous allons prendre des décisions concernant les 22 collaborateurs de l’entreprise. D’ores et déjà, nos commerciaux sont à l’arrêt. Il faudra envisager des mesures de chômage économique partiel ou total.

VG : comment voyez-vous l’avenir ?

RC : Pour l’instant, le déficit se creuse tous les jours un peu plus. Nous sommes totalement dépendants de la situation sanitaire. Pour l’instant, nous suivons les directives du SETO, et nous sommes en l’attente des mesures gouvernementales en ce qui concerne les avoirs, par rapport aux remboursements.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83