• Jean-François Bélanger

Une nouvelle vie pour le Château de la Barben


Après avoir repris le château de la Barben, plus ancien château de Provence, en fin d’année dernière, son nouveau propriétaire, Vianney d’Alançon, vient d’annoncer sa décision d’investir 20 M€ afin de le doter des équipements nécessaires à sa mise en exploitation touristique.

Le « Castrum de Barbento » est mentionné pour la première fois, en 1064, dans le cartulaire de l’abbaye de Saint-Victor de Marseille. Après avoir eu d’illustres propriétaires tels que le roi René, le roi de Naples et de Sicile…, la famille des Marquis de Forbin le conserva entre 1474 et 1963, avant de le céder à la famille Pons.

Le nouveau projet porté par Vianney d’Alançon en ce début d’année, ambitionne de le voir devenir un pôle de valorisation de la destination provençale. Ainsi, 20 M€ vont être engagés à cet effet, en synergie avec les acteurs locaux du tourisme ainsi qu’avec les habitants du territoire : mise en lumière, spectacles historiques, valorisation des 400 hectares du domaine…

Cette réhabilitation est un peu à l’image de ce qu’il a déjà réalisé en Auvergne. Car Vianney d’Alançon n’en est pas à son coup d’essai. Il y a quelques années, il avait déjà remis en état et ouvert au tourisme la forteresse de Saint-Vidal, en Auvergne, où cet ex-site militaire, sensiblement de la même époque, est devenu le troisième site touristique payant de Haute-Loire, depuis juin 2018.

Le projet du Château de la Barben est soutenu par plusieurs associés et partenaires, parmi lesquels les banques locales. Le Château de la Barben est fermé depuis le début de cette année. Sa réouverture au public est prévue l’année prochaine. A ce moment, la mise en tourisme de ce site devrait permettre la création de 150 emplois directs.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83