TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83

Le tourisme français au point mort

15/03/2020

 

Le tourisme international est désormais pratiquement à l’arrêt suite à l’épidémie de covid-19. Un à un, les pays ferment leurs espaces aériens aux vols en provenance d’Asie ou d’Europe, voire leurs frontières terrestres.

 

Le seul moyen de suivre à peu près en temps réel ce phénomène de replie reste le site du ministère des Affaires Etrangères. La liste est à la fois longue et très évolutive, au grand dam de l’ensemble des acteurs du tourisme, qui sont aujourd’hui dans la tourmente.

 

Par ailleurs, dans ce contexte, les compagnies aériennes réduisent progressivement leur offre, quand elles ne laissent pas tout simplement leurs avions au sol.

 

Dans le même ordre d’idée, la plupart des compagnies de croisières se voit dans l’obligation d’annuler massivement leurs départs sur des durées plus ou moins longues. Le minimum tournant généralement autour de début avril prochain.

 

 

La France, portes closes

 

Dans l’Hexagone, l’annonce, le 13 mars 2020, de l’interdiction de tout rassemblement de plus de 100 personnes a simplement fermé les portes de tous les musées, salles de spectacles et lieux culturels du pays.

 

Sont donc fermés jusqu’à nouvel ordre : Le Louvre ; Le château de Versailles ; Le musée du Quai-Branly ; L'Institut du monde arabe ; Le musée d'Orsay ; La tour Eiffel ; Citeco ; La Bibliothèque nationale de France ; Le Musée de l'homme ; La Galerie Perrotin ; Le Jardin des plantes ; Le Mucem à Marseille ; Le Musée des Confluences et Lugdunum à Lyon ; Le Futuroscope de Poitiers ; Le Centre Pompidou-Metz ; Le Musée d'art moderne LAM de Villeneuve-d'Ascq ; La Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence ; etc.

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône