L’alpinisme au Patrimoine Culturel Immatériel de l’Unesco

 

Les États soumissionnaires, France, Italie et Suisse, les municipalités de Chamonix-Mont-Blanc, Courmayeur et Orsières, les Clubs Alpins, français et suisse, et les Associations de guides des trois pays, annoncent qu’à l’issue du vote ayant eu lieu le 11 décembre 2019, à Bogota, l’alpinisme est désormais inscrit à l’Unesco sur la liste représentative du Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité.

 

Une satisfaction légitime pour cette démarche initiée dès 2011. Elle débouche sur une reconnaissance s’appuyant sur plusieurs contributions scientifiques et universitaires, « cette inscription n’est que l’aboutissement heureux d’une première étape ».

 

Définie comme une activité qui s’appuie sur une tradition et une transmission, l’alpinisme est une activité vivante, qui a évolué au cours de son histoire et continuera d’évoluer. Cette reconnaissance est un soutien qui aide à assurer l’avenir de ses activités.

 

Les États soumissionnaires et la communauté porteuse de la candidature (Clubs alpins, associations de guides, collectivités locales…) engageront des actions de sauvegarde, de défense et de développement, avec comme souci de respecter pour principe fondamental, la préservation du libre accès à la haute montagne pour des pratiques responsables conformes à l’esprit de l’alpinisme. Formation et information seront les clés de la pérennité de la pratique.

 

Les mesures de sauvegarde protégeront les montagnes et ses activités, afin que l’alpiniste puisse continuer à trouver bonheur et liberté, en toute autonomie et en toute responsabilité.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83