• La rédaction

2019 : tempêtes dans le ciel mondial


La compétitivité accrue, la pression des coûts, l'incertitude liée au Brexit et les prix élevés du carburant sont les principales causes de la faillite des compagnies aériennes selon la société de conseil IBA.

Cette année a marqué un record en termes de faillites. Pour l'heure, presque 20 compagnies aériennes ont cessé leur activité, mais ce nombre pourrait encore augmenter d’ici la fin de l’année.

C'est la faillite de Thomas Cook qui a eu le plus fort impact sur les passagers. En plus des milliers de passagers obligés d’écourter leurs vacances et d’être rapatriés, les répercussions peuvent se ressentir dans d’autres secteurs touristiques tels que l’hôtellerie.

D'autres entreprises ont fait faillite cette année, comme la compagnie aérienne brésilienne Avianca Brasil et l'indienne Jet Airways. Les compagnies aériennes suivantes ont aussi disparu du marché : Adria, la compagnie aérienne slovène, WOW Air en Islande et Aigle Azur en France.

Les avions des compagnies chypriote Cobalt Air et islandaise Primera Air ont également été immobilisés. Quelques petites compagnies aériennes locales telles que l’américaine California Pacific et la colombienne Aerolinea de Antioquia ont aussi déposé le bilan. La compagnie britannique Flybe a quant à elle été sauvée in extremis par des investisseurs et Virgin Atlantic.

Consultez la liste complète des compagnies aériennes ayant cessé leur activité cette année.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83