TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83

Le tourisme des grottes se fait une place… grâce au soleil

 

Les aléas climatiques qui provoquent les épisodes caniculaires mettent en évidence ces sites procurant un confort de visite, avec des températures en relative stabilité, tout en étant abordables aux groupes et familles sur le plan tarifaire. L’Anecat (Association Nationale des Exploitants des Cavernes Aménagées pour le Tourisme) compte bien mettre en avant leurs avantages.

 

Peu de gens le savent mais, avec 108 grottes aménagées, la France est le troisième pays au monde, derrière la Chine (260) et les Etats-Unis (230), en terme de parc de grottes visitables.

 

Un territoire bien plus modeste que ces leaders, surtout que les sites français sont concentrés sur un axe reliant le Sud-Ouest à l’Est du pays, Occitanie, Nouvelle Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes en étant les régions les plus dotées.

 

 

Quatre millions de visiteurs par an

 

Depuis 1962, l’Association Nationale des Exploitants de Cavernes Aménagées pour le Tourisme (Anecat) fédère 79 grottes de gestion publique ou privée. Mais celles-ci totalisent environ 95% de l’activité nationale. Sur l’année, cela représente 4 millions de visiteurs.

 

« Si l’on considère que chaque visiteur dépense autour de 10€ en entrée et en produits dérivés, cela représente un poids économique généré de 40 M€ », calcule Alain Francès, président de l’Anecat. Son association est donc engagée dans un processus de promotion des grottes. « Nous essayons de valoriser leurs côtés pédagogique et culturel en organisant chaque année un stage de formation destiné aux guides », illustre Alain Francès.

 

Chaque cavité compte en moyenne deux ou trois guides de visite. « De même, nous essayons d’élargir la période d’exploitation, car les mois de juillet et août représentent près des deux tiers de la fréquentation annuelle. C’est pour cela que de plus en plus d’animations comme les expositions, les événements… sont organisées par nos adhérents », poursuit Alain Francès.

 

 

4e édition de la journée mondiale des grottes, en 2020

 

Le potentiel d’élargissement du parc est relativement limité. « Il peut s’agir de grottes existantes dont les propriétaires se décident à ouvrir au public, mais le nombre est assez restreint », convient Alain Francès. Les actions de l’Anecat sont mises en lumière chaque année au cours de la journée mondiale des grottes touristiques. La troisième édition s’est déroulée en juin dernier sur le thème des non-voyants. Le thème retenu pour la quatrième édition de 2020 n’a pas encore été dévoilé.

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône