TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83

Ryanair contrainte de fermer des bases

En raison du retard de livraison des Boeing 737 MAX, dont la flotte est clouée au sol après deux crashs, la compagnie aérienne Ryanair a annoncé qu’elle allait fermer des bases aéroportuaires dès cet hiver ainsi qu’à l’été 2020.

 

La low cost irlandaise devait, en effet, recevoir 58 de ces appareils d’ici à mai 2020, mais ils ne seront finalement qu’au nombre de 30. « Ce manque de livraisons va nous contraindre à diminuer notre activité sur certaines bases et à fermer pour l’été 2020, mais aussi pour l’hiver 2019 », indique Ryanair dans un communiqué.

 

Au total, la compagnie aérienne avait commandé 135 Boeing et posé une option sur 75 supplémentaires. Sa flotte est exclusivement composée d’appareils du constructeur américain, avec actuellement 450 Boeing 737-800 (une version antérieure du 737 MAX) en opération.

 

Rappelons que le 737 MAX, l’avion-phare du constructeur américain Boeing, est cloué au sol dans le monde entier après le crash d’un vol d’Ethiopian Airlines au sud-est d’Addis Abeba le 10 mars dernier, qui s’est produit cinq mois seulement après un autre, celui de Lion Air en Indonésie. Le calendrier du retour de l’appareil est, à ce jour, incertain, Boeing n’ayant toujours pas soumis aux régulateurs, pour certification, les modifications exigées.

 

Hormis la low cost irlandaise, d’autres compagnies ont été touchées, entraînant notamment l’annulation de milliers de vols pour United Airlines, Southwest et American Airlines, qui exploitaient ces 737 MAX.

 

Le groupe Ryanair, composé de trois principales compagnies (Ryanair en Irlande, Lauda en Autriche et Buzz en Pologne) vise la barre des 200 millions de passagers transportés par an d’ici 2024.

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône