Paris : Ile-de-France Mobilités réglemente les lignes de bus touristiques

 

Ile-de-France Mobilités a lancé le 1er juillet une procédure visant à la délivrance d’agrément aux compagnies souhaitant exercer une activité d’exploitation de lignes touristiques dans Paris.

 

En parallèle, la ville de Paris organisera une procédure pour autoriser ces mêmes compagnies à l’occupation des points d’arrêts qui relèvent de son domaine public. Cette autorisation est indispensable à l’exercice effectif de l’activité de transport touristique.

 

« Par ces procédures, Ile-de-France Mobilités, avec la ville de Paris, entend mettre fin au flou juridique entourant depuis des années l’exploitation des services réguliers de bus à destination principale des touristes qui circulent dans la capitale », justifie-t-elle dans son communiqué.

 

 

Une procédure en deux étapes

 

Ile-de-France Mobilités s’assurera de la qualité des candidats (capacités économiques, financières, techniques et professionnelle), et du respect par ces derniers d’un certain nombre d’engagements. Les candidats ont jusqu’au 10 septembre prochain pour remettre un dossier à Ile-de-France Mobilités.

 

Les opérateurs qui répondront aux critères seront dans un premier temps pré-admis le 1er novembre (date indicative qui dépendra du temps d’instruction des dossiers), puis ils devront ensuite obtenir de la ville de Paris, gestionnaire de la voirie, un avis conforme concernant l’occupation des points d’arrêts proposés et, le cas échéant, les zones de régulation.

 

 

Huit critères définis

 

Selon les critères définis par Ile-de-France Mobilités, les candidats devront :

  • disposer de garanties professionnelles et financières suffisantes, avec un personnel formé à l’accueil touristique et disposant d’une maîtrise suffisante de l’anglais,

  • faire circuler un maximum de 36 bus,

  • s’équiper d’une flotte de véhicules propres (50% en 2022, 70% en 2023 et 100% en 2024),

  • ne pas emprunter les voies et les couloirs réservés à la circulation des bus de lignes régulières et des taxis,

  • ne pas utiliser les arrêts de bus de lignes régulières,

  • limiter les arrêts à ceux qui seront autorisés par la ville de Paris et le temps de stationnement à ces arrêts,

  • délivrer aux conducteurs une formation adéquate à la conduite douce et à la gestion des situations conflictuelles.

 

Inscrivez-vous à la newsletter de Voyages et groupe

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83