Ethiopian Airlines inaugure un axe France-Afrique à Marseille

Avec l’inauguration du nouveau vol d’Ethiopian Airlines vers Addis Abeba le 3 juillet dernier, incluant une courte escale à l’aéroport de Milan-Malpensa, Marseille n’a jamais été aussi proche de l’Afrique. Et elle le sera encore plus lorsque, vraisemblablement dans trois mois, l’escale italienne sera supprimée au profit de deux vols distincts.

 

L’arrivée dans la cité phocéenne d’Ehiopian Airlines, membre de Star Alliance depuis 2011, est un événement important pour les relations entre l’Europe du sud et l’Afrique. La compagnie connaît une croissance fulgurante de son trafic depuis quelques années. En 2005, elle transportait trois millions de passagers, et elle compte atteindre les 12 millions en 2019.

 

Sa qualité de service a été reconnue par le cabinet Skytrax, la classant en tête des compagnies africaines, tant pour sa classe économique que pour sa classe business. Son parcours récent symbolise aussi la normalisation de la situation globale de ce pays qui a élu, fin 2018, la première chef d’Etat africain. Son Premier ministre a aussitôt entrepris une visite du président français, qui lui a rendu la politesse en ce début d’année. Ces rencontres et les accords tissés depuis entre la France et l’Ethiopie sont à l’origine de la mise en place de ce vol.

 

Tewolde GebreMariam, président de la compagnie Ethiopian Airlines.

 

 

Avec trois vols par semaine (mercredi, vendredi et samedi), Marseille devient ainsi la première ville française à avoir accès depuis Addis Abeba à une soixantaine de destinations desservie par des correspondances courtes depuis la capitale éthiopienne, en Afrique mais aussi vers les destinations de l’Océan Indien.

 

Pour le président d’Ethiopian Airlines, Tewolde GebreMariam, « il ne fait aucun doute que ce vol sera dissocié dès que possible de l’escale milanaise ». D’ailleurs, les intentions de la compagnie sont bien réelles : « nous sommes à la recherche d’un emplacement pour ouvrir une agence dans le centre de Marseille », indique Thibault Lenoir, directeur d’APG France, qui représente la compagnie sur l’Hexagone, avec une équipe dédiée.

 

Ethiopian Airlines est présente à Paris depuis 1971, et y exploite aujourd’hui un service régulier quotidien. Depuis la capitale française, son trafic est pour 60% à l’export et à 40% à l’import. La clientèle se répartit à hauteur de 40% pour le trafic affinitaire, de 40% pour le trafic touristique et de 20% pour le trafic affaires.

 

Un profil qui doit s’adapter à celui qui sera traité à Marseille, même si la commercialisation y a démarré plus tardivement que pour Milan. Egalement, APG France indique que le trafic groupes, incentive ou touristique, représente environ 20% de l’occupation des sièges.

 

 

Inscrivez-vous à la newsletter de Voyages & groupe

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83