Attentisme à l’hiver 2018/2019, reprise tardive pour l’été 2019

Comment s’est comportée l’activité des tour-opérateurs membres du Syndicat des Entreprises de tour-operating (Seto) du 1er novembre 2018 au 30 avril 2019 ? Et quelles sont les tendances pour la saison estivale 2019 ?

Si après une année record en 2018, les prises de commandes de la saison hiver 2018/2019 ont connu une belle dynamique jusqu’à mi-novembre, et cela sur toutes les zones géographiques, la situation politique en France a inversé la tendance à partir de cette période.

 

Ainsi, à l’hiver 2018/2019, les tour-opérateurs ont fait voyager 2,363 855 millions de clients (+5,5%), dont 1,430 358 million dans le cadre des voyages à forfaits (-3,4%), générant un volume d’affaires de 1 977 M€ (-0,8%), dont 1 703 M€ pour les voyages à forfait (-4%). La recette unitaire moyenne s’est établie à 836 euros (-6%), dont 1191 euros pour les voyages à forfait (-0,7%).

 

La croissance du moyen-courrier a principalement été portée par les pays du Maghreb, et notamment le Maroc (+10%), la Tunisie (+31%), l’Egypte (+140%) et la Finlande (+16%), nouvelle venue dans le Top 10. Les Canaries (première destination de la zone) ont été en retrait de -15%, idem pour l’Espagne continentale (-14%).

 

Les bons résultats de l’Amérique du Nord ont été portés par le Mexique (+8%) et les Etats-Unis (+6%). L’Afrique/Océan indien et l’Asie ont affiché une baisse sur la plupart des grandes destinations. Côté bonnes performances : Maldives (+15%), Japon (+16%), Kenya (+32%) et Tanzanie (+44%). Pour les Caraïbes, la République dominicaine, les Antilles françaises et Cuba marquent le pas, respectivement -16%, -31% et -18%.

 

Après une saison hiver 2018/19 impactée dès mi-novembre par le climat social, les réservations de l’été 2019 (du 1er mai au 31 octobre 2019) n’ont retrouvé réellement un début de croissance qu’à partir d’avril/ mai. A fin mai, le volume d’affaires était encore stable, avec toutefois une baisse du trafic (-3,7%) compensée par une hausse de la recette unitaire (+3,8%). Cette inversion de la tendance laisse entrevoir un dynamisme des ventes de dernière minute pour les départs de la très haute saison.

 

Sur le moyen-courrier, et dans le cadre des voyages à forfaits, l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient sont en forte croissance (Tunisie +23%, Egypte +102%, Jordanie +238%, Turquie +59%), mais ne compensent pas le retard des réservations sur l’Europe du Sud.

 

Parallèlement les grandes destinations d’Europe du sud, toujours leaders sur la zone, marquent le pas : Iles grecques (-8%), Grèce continentale (-6%), Baléares (-13%) et Canaries (-14%). L’activité de l’été 2019 reste en retrait, à l’exception notable de la région Afrique/Océan Indien où l’Ile Maurice affiche une forte progression (+24%), tandis que les Maldives continuent leur percée déjà constatée pendant l’hiver 2018/2019 (+31%).

 

Notons que le marché donne des signes positifs de reprise, avec une saison hiver 2019-2020, enregistrant déjà 100 0000 réservations en voyages à forfait…

 

Inscrivez-vous à la newsletter de Voyages & groupe

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83