• Christian Brohier

Air Austral limite les perturbations


En raison des problèmes de moteurs Rolls Royce, le Boeing 787-8 F-OLRC de la compagnie aérienne Air Austral est immobilisé depuis le 3 juin dernier, et ce pour une durée minimale de deux mois.

Une immobilisation longue et inattendue que la compagnie subit, et qui l’a conduit à rechercher une alternative afin de maintenir son activité au départ et à destination de Mayotte. Une activité importante pour Air Austral qui a renforcé depuis le 15 juin son programme avec le lancement de sept vols directs par semaine Paris/Mayotte.

Après plusieurs jours de recherche active, Air Austral a aujourd’hui identifié deux solutions d’affrètement, qui permettront les vols Paris/Mayotte. Néanmoins, une escale technique sera imposée en conséquence de la piste courte de Pamandzi. La compagnie parvient ainsi à limiter les perturbations de ses lignes pour ses passagers.

La compagnie confirme, ainsi, son programme de remplacement au moyen de deux appareils affrétés. Depuis le 16 juin, c’est un A330-200 d’Aigle Azur qui viendra compléter l’offre d’Air Austral. Un appareil configuré en bi-classe de 287 sièges, dont 19 en classe affaires. Il opèrera de façon dédiée sur les lignes Paris/Mayotte avec une escale d’une heure à Mombasa (Kenya). L’avion sera aussi déployé, au besoin, sur la ligne Mayotte/Réunion.

Puis, à compter du 1er juillet prochain, c’est un autre A330-200 de l’espagnole Wamos Air (266 sièges, dont 24 en classe affaires) qui viendra renforcer la flotte d’Air Austral. Celui-ci permettra à la compagnie d’assurer sur la période d’immobilisation de son B787-8 des opérations sur la ligne Réunion/Bangkok, mais aussi sur les lignes Mayotte/Réunion ou encore Mayotte/Paris, incluant une escale technique prévue, à ce stade, à Nairobi (Kenya).

L’utilisation de ces deux appareils et l’exploitation du second Boeing 787-8 d’Air Austral permettra à la compagnie de maintenir ses liaisons entre Paris et Mayotte, et cela sans correpondance à La Réunion. Une escale technique sera en revanche à prévoir au départ de Mayotte, faisant passer le temps de vol de neuf heures cinquante à dix heures cinquante.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83