TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83

Air France : postes supprimés, offre court-courrier réduite

La compagnie Air France a confirmé un plan de départs volontaires portant sur 465 postes au sol sur les 3200 du réseau intérieur dans 13 aéroports, dont 202 postes de piste, et 169 à l’accueil ainsi qu’à l’enregistrement des passagers.

 

Paris-Orly et Marseille seront les plus touchés avec 63 départs chacun, Ajaccio et Bastia respectivement 54 et 50. Par ailleurs, 39 suppressions de postes seraient prévues à Nice, 37 à Bordeaux, 35 à Strasbourg, 29 à Toulouse, 27 à Lyon, 21 à Toulon, 18 à Bâle-Mulhouse, 16 à Nantes et 13 à Montpellier.

 

Air France a également annoncé la réduction de 15% de son offre court-courrier d’ici fin 2021, incluant la suppression de lignes, tandis que d’autres seront moins bien desservies.

 

En 2018, l’activité domestique d’Air France a enregistré une perte de 189 millions d’euros, d’où la décision de supprimer une quinzaine de lignes non rentables, dont celles reliant Paris-Orly à Agen, Lorient et Quimper, Caen et Toulouse ou encore Strasbourg et Lille.

 

Cette restructuration de son réseau intérieur, dit de point-à-point, a pour objectif de dégager des marges de manœuvre afin de contribuer au redressement de sa filiale Air France Hop, qui doit lutter contre la concurrence du TGV et des low cost (comme easyJet, Volotea et Ryanair).

 

Sur certaines lignes au départ de Paris-Orly, la baisse passera par l’utilisation d’avions plus petits, tandis que la direction réfléchit à positionner la low cost Transavia en région, dont la flotte devrait compter 38 avions à fin 2019.

 

Lors du premier trimestre 2019, Air France/KLM a enregistré une perte d’exploitation de 303 millions d’euros, contre 185 millions sur la même période de 2018.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône