Les Villages Clubs du Soleil : nouvelle feuille de route

Que de chemin parcouru pour Les Villages Clubs du Soleil depuis leur création en 1960… Aujourd’hui, fort de 18 destinations en France, dont 15 en propre (particulièrement en montagne, dans les Alpes, avec aussi un premier village urbain à Marseille proposé depuis 2017), l’opérateur associatif fait le point, et dévoile sa feuille route pour 2019/2021.

 

« Sur l’hiver 2018/2019, plus de 500 000 journées ont été totalisées, soit plus de 80 000 vacanciers », annonce Jérôme Pasquet, Président du directoire (depuis juin 2018) et Directeur général (depuis février 2019). Un bilan provisoire, mais qu’il juge « bon ». Et de poursuivre : « le chiffre d’affaires est en hausse de 8%, à 45 millions d’euros, avec une capacité en hausse de +5% ». Une progression portée par la clientèle individuelle (+10%), tandis que la part des réservations via le web s’établit à 25% (+33%).

 

 Quant aux premières tendances estivales, ce sont à nouveau les individuels qui boostent l’activité (et là encore via le web), avec une augmentation de 1,5%. « Notre objectif est de réaliser 17 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit +5% », table Jérôme Pasquet.

 

Sur l’ensemble de l’exercice 2018, Les Villages Clubs du Soleil ont enregistré un chiffre d’affaires de 66,4 millions d’euros, « dont 25% via la clientèle groupe, précise-t-il, un marché en légère baisse ». Objectif 2019 : 70 millions d’euros.

 

2019 et 2020 seront les années de consolidation, et passeront « par un redéploiement sur le digital avec une refonte du site web qui devrait être opérationnel en juin, voire en septembre, et par le lancement d’une nouvelle ligne de produits, « Business & event », pour développer le segment affaires », annonce Jérôme Pasquet. Avec en fer de lance, Marseille, mais aussi La Baule, Saint-Tropez, les Orcières... Objectif 2019 : réaliser 500 000 euros de chiffre d’affaires.

 

Et puis, en juin prochain, Les Villages Clubs du Soleil dévoileront le nouveau positionnement de leur marque (leur logo actuel a dix ans). 

 

Autre axe de développement : l’ouverture à la clientèle internationale. « Elle représente aujourd’hui 15% de notre chiffre d’affaires, et elle est principalement belge », indique Jérôme Pasquet, qui compte séduire les Britanniques, les Russes, les Chinois, les Allemands, les Néerlandais et les Brésiliens.

 

A partir de 2021, il est prévu d’ouvrir un site chaque année sur cinq ans : à la montagne (potentiel de deux sites), sur l’Atlantique (deux à trois) et en ville (un à deux). « Nous n’excluons pas une acquisition externe, village de vacances ou proche, comme l’hôtellerie de plein air ou les résidences de tourisme », conclut Jérôme Pasquet.  

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83