Saint Exupéry : recentrage et montée en gamme d’Air France

Fin mars, l’inauguration du salon Air France, à Lyon-Saint Exupéry, a donné l’occasion à Pierre-Olivier Bandet, nouveau directeur général adjoint d’Air France-Hop, de relayer la volonté affichée par son directeur général du groupe franco-néerlandais, Benjamin Smith : recentrage sur les marques Air France, KLM ainsi que Transavia et montée en gamme des prestations.

 

Saint Exupéry est le seul hub du segment court et moyen-courriers d’Air France. A travers plusieurs rendez-vous quotidiens, il assure les correspondances en provenance et à destination de 51 dessertes, dont 29 à l’international. En 2018, ce sont 3,1 millions de passagers (sur un total de 13 millions) qui ont utilisé la plateforme lyonnaise, c’est-à-dire près du tiers de la fréquentation de l’aéroport.

 

Pour cet été, l’offre sera globalement en hausse de 11% (+8% en court-courrier, +1% pour KLM et +17% avec Transavia). La compagnie nationale a, par ailleurs, investi 500 000 euros pour se doter d’un véritable salon, avec vue sur les pistes, en remplacement du précédent, le « patio », qui ressemblait davantage à une salle d’attente améliorée.

 

Pierre-Olivier Bandet au salon Air France du Terminal 2 de Lyon-Saint Exupéry

 

Sur 250 m², il propose 85 places assises, une mini-restauration et des espaces dédiés (VIP, détente, travail) aux passagers de la classe Affaires Air France-KLM, mais aussi à ceux empruntant les compagnies de l’alliance Skyteam, aux détenteurs de la carte « Flying Blue »… ou aux autres passagers qui s’acquitteront d’un droit d’entrée de 25 euros, sous réserve de places disponibles.

 

« Nous allons progressivement passer d’appareils de 50 sièges à 70 », annonce Pierre-Olivier Bandet. Ce qui explique que pour les liaisons qui ne justifient pas une telle capacité, la compagnie fera appel à d’autres. C’est notamment le cas avec Twinjet ou Chalair, partenaires pour le programme de fidélité « Flying Blue ».

 

Car son ancrage dans les milieux économiques locaux, c’est l’atout de la compagnie nationale. « Nous disposons à Lyon et sa région de 6000 entreprises clientes, qui ont notamment été séduites par notre offre BlueBiz dédiée aux PME-PMI », confirme Mathieu Fleisch, directeur des ventes Air France-KLM pour la région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Interrogé sur les développements long-courrier attendus à Lyon, Pierre-Olivier Bandet n’a pas apporté d’éléments nouveaux, en attendant l’arrivée sur le marché de nouveaux avions sur ce segment (Airbus A321 Néo-LR) prévue pour 2022, d’une capacité inférieure à 200 sièges, une taille conforme au marché régional.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83