TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83

La Ferme aux Crocodiles veut élargir son attractivité

 

Installée à Pierrelatte, dans la Drôme, La Ferme aux Crocodiles, l’un des principaux sites touristiques des départements méridionaux d’Auvergne-Rhône-Alpes, a déposé une demande d’immatriculation auprès d’Atout France. Elle souhaite ainsi élargir son attractivité, tout en commercialisant d’autres lieux alentours.

 

Membre du groupe touristique M56, spécialisé dans l’exploitation et la valorisation de sites touristiques, la Ferme aux Crocodiles s’est imposée dans la vallée du Rhône comme l’un des plus importants sites touristiques payants. Bon an mal an, elle accueille autour des 300 000 visiteurs, qui y passent environ trois heures.

Samuel Martin, directeur de La Ferme aux Crocodiles.

 

 

« En 2018, à cause de la canicule, de la coupe du monde de football et des grèves dans les transports, cela a été un peu moins bien, mais cette année, nous sommes repartis sur de meilleures bases », observe Samuel Martin, son directeur. Cette fréquentation est issue pour 43% des régions de proximité (Auvergne-Rhône-Alpes, PACA et Occitanie), 45% des autres régions françaises et 12% sont des clients internationaux (Belges et Néerlandais en tête).

 

D’autre part, 8% sont des groupes constitués. « Mais, les comités d’entreprise arrivent le plus souvent individuellement, car visiblement, ils ne souhaitent pas revoir les mêmes personnes qu’ils côtoient toute la semaine ! », observe Samuel Martin. 

 

Avec des investissements récurrents (200 000 euros cette année), le concept de La Ferme aux Crocodiles s’est élargi vers une « ferme tropicale », avec 600 animaux (crocodiles et reptiles) et autant d’espèces de plantes exotiques. Mais Samuel Martin veut encore aller plus loin.

 

Souhaitant optimiser les déplacements de touristes dans la région, il a engagé des démarches pour conclure des accords avec des sites voisins et partenaires : « nous sommes déjà en discussion avec le musée de la Lavande et la Forêt des Jeux à Saint-Remèze (07), l’Aven d’Orgnac (07), le parc Alexis Gruss à Piolenc (84), le Château de Grignan (26)… », illustre-t-il. Et c’est dans ce contexte qu’une demande vient d’être déposée auprès d’Atout France en vue obtenir l’immatriculation nécessaire pour commercialiser des programmes combinés.

 

Une façon de booster l’activité de La Ferme aux Crocodiles. A ce jour, celle-ci se situe autour de 4,5 millions d’euros, soit 70 % en provenance du ticketing, 15% de la restauration et 15% de la boutique. « Nous avons l’ambition d’atteindre les cinq millions d’euros de chiffre d’affaires», annonce Samuel Martin.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône