TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83

La nouvelle ère des croisières d’exploration

L'industrie de la croisière continue sa progression, année après année. Fin 2019, le secteur devrait séduire 30 millions de passagers au niveau mondial, soit près de 50% de croissance depuis 2009.

 

Alors que de plus en plus de voyageurs choisissent la croisière pour leurs vacances, d’autres sont séduits par des destinations qui étaient, auparavant, hors de portée comme les îles Galapagos, l'Antarctique et les régions polaires. Des destinations auxquelles les navires de croisière donnent, à présent, la possibilité d'accéder.

 

Tout en attirant un nombre croissant de voyageurs, les croisières d'exploration mettent également en exergue les innovations technologiques apportées à ces navires. Par le passé, elles étaient synonymes d'un voyage à bord d'un navire au confort quelque peu rudimentaire car conçu, au départ, pour d'autres fins.

 

Aujourd'hui, les passagers peuvent observer au plus près les ours polaires et les manchots, tout en prenant un verre ou en partageant un dîner gastronomique, après avoir fait du kayak en compagnie des otaries.

 

De nouveaux navires pour des expéditions lointaines

 

La popularité grandissante de la croisière d’exploration se reflète dans le nombre de nouveaux navires qui sont apparus sur le marché. En 2019, dix seront mis en service. Puis en 2020, cinq autres complèteront les flottes maritimes.

 

Ainsi, par exemple, en mai prochain, la compagnie Celebrity Cruises mettra à flot un navire d’exploration (le Celebrity Flora d’une capacité de 100 passagers), et présentera le nouveau visage du Celebrity Xpedition, entièrement modernisé. En août, ce sera au tour du Scenic Eclipse de la compagnie Scenic de prendre le large. Et à l’automne prochain sera lancé celui d’Aurora Expedition (le Greg Mortimer).

 

A compter de juin 2021, la compagnie Seabourn proposera deux navires d’exploration. La même année, Ponant lancera la première unité d’exploration polaire hybride électrique, propulsée au GNL (le Commandant Charcot) qui mettra le cap vers le pôle nord. Auparavant, la compagnie aura doublé son offre d’expéditions tropicales avec l’arrivée cette année du Bougainville et du Dumont d’Urville, puis du Bellot et du Jacques Cartier en 2020.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône