En 2018, Brittany Ferries a tenu bon la barre

 

Brittany Ferries a présenté ses résultats 2018, lors de l'assemblée annuelle des actionnaires de la compagnie, qui s'est tenue le 8 mars, à Saint-Pol-de-Léon.

 

 Le bénéfice s’est ainsi élevé à huit millions d'euros, le chiffre d'affaires à 444,2 millions d'euros. Les passagers ont généré 62% du CA, le fret 23% et les ventes à bord 14%. Le nombre de passagers a légèrement augmenté, à 2,63 millions (soit +1,4%). A noter que le succès commercial de Brittany Ferries est lié à 85% à ses passagers britanniques.

 

 

Effet Brexit

 

« Nous sommes très satisfaits de ces résultats dans une période particulièrement difficile liée à la chute de la livre sterling d'environ 15% en deux ans, et à un contexte incertain lié aux effets du Brexit, qui continue à freiner la demande de nos clients majoritairement britanniques », commente Christophe Mathieu, président du directoire.

 

Et Jean-Marc Roué, président du conseil de surveillance d’ajouter : « nous avons entrepris le renouvellement de notre flotte, et avons pris un engagement clair envers les régions que nous desservons. C'est maintenant au gouvernement français de relever le défi. Toutes les dispositions doivent être prises, dès à présent, pour garantir la mise en place de structures adaptées dans nos ports de Bretagne et de Normandie après le Brexit, afin que les marchandises puissent continuer à circuler librement et que nos passagers retrouvent la confiance suffisante pour voyager cet été et au-delà ». 

 

 

Trois nouveaux navires

 

Plus d'un demi-milliard d'euros a été dépensé par les clients de Brittany Ferries en France en 2018, se traduisant par 854 000 visiteurs uniques et 9,2 millions de nuitées générées.

 

La Bretagne a accueilli 295 000 visiteurs générant 150 millions d'euros de dépense. La nouvelle rotation hebdomadaire Roscoff/Cork a notamment permis d'augmenter de 13% le nombre de passagers, et notamment irlandais. La Normandie a, quant à elle, accueilli 219 000 visiteurs générant une dépense de 78 millions d'euros, tandis que 143 000 visiteurs, avec une dépense de 79 millions d'euros, ont profité aux Pays de Loire.

 

La liaison Cherbourg/Poole, la plus courte de la compagnie, a affiché une hausse de 5,1%.

 

Dans le cadre d'un plan d'investissement de 450 millions d'euros, trois nouveaux navires ont été commandés. Deux d'entre eux seront alimentés au GNL, dont le Honfleur qui rejoindra la flotte fin 2019. Il sera le premier navire de ce type opérant sur la Manche.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83