TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83

Guinambule enrichit les voyages en autocar

Alliant le digital aux connaissances des guides, Guinambule autocars est un outil professionnel destiné… aux autocaristes. A l’origine de ce nouveau concept, qui vient de voir le jour : Claire Matrat, directrice de l’agence réceptive Visit’Cluny, et guide-conférencière depuis trente ans. Elle propose également depuis plusieurs années des visites à l’aide de tablettes numériques.

 «L’idée était d’associer le rôle d’un accompagnateur et le besoin de divertir le groupe à bord de l’autocar durant leur parcours, en s’appuyant sur les nouvelles technologies », explique à Voyages & groupe Claire Matrat. Et d’ajouter : « aujourd’hui, près de 70% des voyages en autocar partent sans accompagnateur, et le trajet peut s’avérer parfois long » !

 

Guinambule propose, donc, d’agrémenter ce trajet sur les grands axes routiers (autoroutes et nationales) à l’aide de commentaires audios pré-enregistrés diffusés dans l’autocar, sur les régions et villes traversées.

 

Pour le conducteur, « l’outil est simple d’utilisation, poursuit-elle, aucune manipulation est nécessaire. Il lui suffit de connecter une tablette pré-formatée sur le système audio de l’autocar (Bluetooth ou câble auxiliaire), puis lancer le programme ». Les commentaires se déclenchent automatiquement grâce à la géolocalisation, avec une information donnée (généralement d’une durée de trois à quatre minutes) tous les dix kilomètres environ.

 

Quatre itinéraires sont déjà disponibles : « Tourcoing vers la mer Méditerranée » (120 « spots »), « Annemasse vers l’océan atlantique » (une centaine), Thionville vers Châlon-sur-Saône (60) et « Strasbourg vers Châlon-sur-Saône » (70).

 

Guinambule a, évidemment, un coût : 7000 euros de droit d’utilisation, incluant les quatre itinéraires, auxquels s’ajoutent 1000 euros par autocar équipé (tablette pré-formatée + formation du conducteur). « Ce tarif devient dégressif à partir de trois autocars équipés », glisse Claire Matrat. Car d’autres itinéraires (dont la traduction en langues étrangères est possible, au prix de 1000 euros) sont en préparation.

 

«J’ai travaillé plusieurs mois sur ce nouveau concept de voyage en autocar, et je rentre aujourd’hui dans la phase de lancement, conclut Claire Matrat. J’ai présenté ce projet  à plusieurs autocaristes, qui ont été séduits, voire même emballés ». A suivre…

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône