Joon définitivement enterrée

Ce n’est pas vraiment une surprise. Un peu plus d’un an après son lancement, la compagnie hybride Joon, filiale d’Air France, disparaît des radars. Ainsi en a décidé Benjamin Smith, nouveau directeur général d’Air France/KLM. Elle sera absorbée par sa maison-mère dans le cadre d’une fusion-absorption.

 

 Un accord sur l’intégration des hôtesses et des stewards de Joon (au nombre de 600) au sein d’Air France a été signé entre la direction et les syndicats de personnels navigants de la compagnie nationale. Les pilotes, les agents de maintenance et de commercialisation ne sont pas concernés, travaillant, eux, indifféremment pour les deux compagnies.

 

Pour rappel, l’objectif initial était que Joon prenne en charge de nouvelles lignes long-courrier businesset loisirs, ainsi que des liaisons en difficulté ou déficitaires. Pour concurrencer aussi les low costs et les compagnies du Golfe. Mais, à son arrivée, Benjamin Smith avait fait savoir qu’il ne comprenait pas son positionnement. 

 

Le 1ERdécembre 2017, Joon effectuait ses premiers vols à destination de Barcelone, Berlin et Lisbonne. Le 25 mars 2018, elle se lançait sur le long-courrier.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83