• Catherine Mautalent

Salons, congrès… : optimiser l’atout français

Les principaux acteurs de la filière des salons, congrès et foires se sont réunis, le 28 novembre lors des Etats Généraux de l’Evénement, pour faire état de l’impact économique de l’activité de la filière, et présenter ses perspectives de développement à l’horizon 2024.

Selon l’Union française des Métiers de l’Evénement (Unimev), les retombées économiques par an en France sont évaluées à 7,5 milliards d’euros (dont 5,5 milliards en Ile-de-France), et près d’un milliard d’euros sont investis dans les infrastructures d'accueil à Paris/Ile-de-France sur la période 2015-2025.

Autres chiffres à connaître (par an et en France) : 4000 salons, congrès et foires, 1200 salons grand public et professionnels totalisant 23 millions de visiteurs ou encore 2800 congrès représentant 1,6 million de congressistes.

L’attractivité et la compétitivité sur le marché mondial du tourisme d'affaires ont été mesurées. La concurrence internationale étant de plus en plus vive entre les destinations et entre les événements, l’enjeu est de renforcer la position de la France et de Paris/Ile-de-France face à ses concurrents historiques en Europe (Allemagne, Italie ou Espagne) et émergents en Asie et au Moyen-Orient.

Investissements, promotion…

Dans cet objectif, les acteurs de la filière ont engagé un certain nombre de chantiers :

  • investissements dans le développement et la rénovation d’infrastructures : la CCI Paris/Ile-de-France, via sa filiale Viparis, investit un milliard d’euros sur dix ans dans les sites d’expositions de Paris Expo Porte de Versailles et du Palais des Congrès de Paris ;

  • qualité de l’accueil des clientèles d’affaires : le Grand Paris Express, le CDG Express, ou encore le projet du terminal 4 de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle porté par ADP;

  • l’offre d’hébergement, à Paris/Ile-de-France et en région, qu’il convient de renforcer pour être en mesure d’accueillir des manifestations de dimension internationale, à l’instar de Viparis qui prévoit la construction d’un ensemble hôtelier de près de 500 chambres sur le site de Paris Expo Porte de Versailles ;

  • la promotion internationale qui doit être soutenue afin que la France ne reste pas en retrait par rapport à ses concurrents, notamment l’Allemagne et l’Italie qui consacrent chaque année des dizaines de millions d’euros à la promotion de leurs événements ;

  • et enfin, la présence politique et institutionnelle sur les salons, congrès et foires : le soutien effectif des pouvoirs publics nationaux est nécessaire à la reconnaissance de la filière.

En aparté. Toulouse annonce l’ouverture de son parc des expositions et centre de conventions en juin 2020. Il sera composé de sept halls totalisant une surface de 40 000m2, complété de deux mezzanines et d’une rue centrale couverte de 14 000m2, faisant le lien avec le centre de conventions (15 000m2pouvant accueillir jusqu’à 3400 personnes). S’ajoutera une aire d’exposition extérieure de 25 000m2.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83