• Catherine Mautalent

Quel avenir pour le Zoo d’Amnéville ?

Le Zoo d’Amnéville (2000 animaux) avait été placé en redressement judiciaire en 2016, avec une période d’observation de six mois. Une stratégie permettant d’étaler une dette d’environ 60 millions d’euros, creusée par de lourds investissements.

Le parc mosellan était, cependant, sorti très rapidement de cette période d’observation. En contrepartie, un plan d’apurement de la dette avait été établi.

Mais, en cette année 2018, les difficultés financières ont refait surface, faute notamment aux conditions climatiques (notamment la canicule), ou encore à la Coupe du monde de Football. Ainsi, par exemple, le parc n’a accueilli que 900 personnes certains jours du mois d’août contre 9000 habituellement…

Le commissaire au plan a aussitôt alerté sur l’incapacité du parc (créé sous le modèle coopératif d’une Scop) à respecter ses engagements. Ce qui est une obligation légale.

La chambre commerciale de Metz doit rendre sa décision le 12 décembre prochain. Elle pourrait choisir la résolution du plan d’apurement. Dans ce cas, Michel Louis, propriétaire du parc, aura trois mois pour trouver un repreneur. A défaut, la justice prononcera la liquidation.

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83