Ile de La Réunion : le Seto fait le point

Le couvre-feu partiel a été levé ce week-end, mais les problèmes de circulations dus aux blocages des « gilets jaunes » continuent à pénaliser la vie quotidienne de l’île de La Réunion, ainsi qu’une partie des services touristiques, annonce en préambule un communiqué du Syndicat des entreprises de tour-operating (Seto).

 
Le début d’une concertation a eu lieu au niveau de la Préfecture, et se poursuivra avec la venue annoncée de la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, mercredi 28 novembre prochain. L’évolution de la situation locale reste difficile à prévoir. Selon les informations disponibles, malgré une certaine détente, les perturbations pourraient continuer à pénaliser l’activité sur l’île pendant au moins une partie de cette semaine.

 

Les tour-opérateurs du Seto sont en contact avec leurs clients et apportent, en coopération étroite avec leurs réceptifs, différentes solutions au regard de cette situation exceptionnelle et imprévisible.

 

 

Les clients sur place

 

Ainsi, pour les clients en voyage à forfait actuellement sur place, les dispositions des tour-opérateurs d’ici vendredi 30 novembre sont adaptées aux différents programmes :

- clients résidentiels avec une location de voiture et/ou une combinaison avec l’île Maurice ou clients en autotour : les TO proposent aux clients qui le souhaitent, soit
de continuer ou d’interrompre leur voyage dans les meilleures conditions possibles, soit 
dereporter immédiatement leur voyage sur l’île Maurice ;

- clients résidentiels dans les structures hôtelières : les séjours balnéaires sans location de voiture se déroulent normalement, sachant qu’il y a desmodifications dans les transferts de/à l’aéroport à prévoir.

 

 

Les clients en partance

 

Compte tenu de la situation exceptionnelle et imprévisible, les clients en voyage à forfait ayant un départ d’ici vendredi 30 novembre peuvent : 

-soit partir comme initialement prévu à l’île de La Réunion, sachant qu’il est possible que certaines modifications de programme interviennent en fonction de la situation locale ;

- soit reporter  leur voyage (report sans frais, valable six ou 12 mois, selon la programmation du TO) ;

-soit reporter immédiatement leur voyage sur l’île Maurice
 ;

-soit annuler leur voyage dans le respect de la nouvelle Directive européenne des voyages à forfait.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83