TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83

Reims : du nouveau en 2019 et des projets

L’an passé, Reims, en région Champagne Ardenne,  a accueilli 3,5 millions de visiteurs, dont près de la moitié d’étrangers. Une fréquentation en hausse depuis plusieurs années, et qui devrait se poursuivre au regard de différents projets annoncés.

 

A commencer, dès l’été prochain, par la mise en place d’une nouvelle création du spectacle son et lumière sur la cathédrale, et à la basilique Saint-Rémi (dont le chantier du parvis s’achèvera fin 2019), un nouveau spectacle imaginé par la société canadienne Moment Factory qui fera suite à « Rêve de couleurs » présenté depuis 2011.

 

 

Plus qu’un mapping video, le futur spectacle proposera un vaste scénario de mise en lumière de ce patrimoine Unesco, qui profitera des technologiques des plus innovantes. Le spectacle plongera le public dans un voyage poétique au cœur de l’héritage matériel et immatériel rémois. Dans une scénarisation en plusieurs actes, avec pour fil conducteur la journée du sacre d’un roi.

 

Palais du Tau, musée des Beaux-Arts, Cité de l’Effervescence… 

 

A plus long terme, de nouvelles offres touristiques verront le jour. Il y a d’abord celle concernant le Palais du Tau. Le musée va revoir totalement son parcours muséographique, « qui sera présenté de façon chronologique, à partir du Moyen-âge, avec une meilleure mise en avant des collections,nous a-t-on précisé. Les travaux devraient commencer fin 2019,et le Palais du Tau sera fermé à la visite durant toute l’année 2020 ».

 

Concernant le musée des Beaux-Arts, le projet d’extension et de réhabilitation est en bonne voie, et les travaux devraient démarrer fin 2019, début 2020. Montant de l’opération : 60 millions d’euros. L’objectif est de proposer au public des collections peu ou jamais exposées grâce au triplement de la surface d’exposition. Des espaces immersifs seront aussi créés.

 

En projet : la création d’un lieu dédié au champagne et à la gastronomie (« la Cité de l’Effervescence »). Il pourrait voir le jour d’ici 2024, au côté des halles du Boulingrin. A ce jour, rien n’a cependant été dévoilé quant à son contenu, son calendrier et son budget.

 

Enfin, baptisée provisoirement « Reims Arena », la construction d’une grande salle événementielle de 2000 à 9000 places à l’arrière du complexe aqualudique (qui sera, lui, livré en 2020), devrait débuter dans un an pour ouvrir ses portes en 2021. 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône