TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83

Air France : fin de crise sur les salaires

Après des grèves coûteuses (335 millions d’euros) et six mois de crise de gouvernance chez Air France, 76,4% des syndicalistes ont accepté, le 19 octobre dernier, un accord sur les salaires proposé par la nouvelle direction. 

 

Celui-ci prévoit une hausse générale des salaires de 2%, avec effet rétroactif au 1erjanvier 2018 et de 2% au 1erjanvier 2019, ainsi qu’une négociation annuelle obligatoire en octobre 2019.L’accord comprend aussi une revalorisation de la prime uniforme annuelle (PUA) et une « valeur plancher minimum » de 50 euros par mois, pour permettreaux plus bas salaires de toucherau moins cette somme dans le cadre de la hausse de 2% au 1er janvier 2019.

 

Dans un communiqué, le nouveau directeur général d’Air France-KLM, Benjamin Smith, a remercié « les organisations professionnelles et les équipes d’Air France pour la qualité des discussions ces dernières semaines et de la confiance qui a prévalu dans tous les échanges ».

 

Le syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) a, lui, refusé de signer l’accord. Il souhaite en plus des augmentations spécifiques pour les pilotes (les négociations sont toujours en cours). Mais, néanmoins, il n’envisage pas d’entamer un nouveau mouvement de grève. La CGT, également, n’a pas signé, car elle doit réunir son bureau cette semaine.

 

L'intersyndicale n'a cependant pas obtenu satisfaction puisqu'elle réclamait une augmentation de 5,1% pour tous de manière à «compenser six ans d'inflation».Mais les organisations syndicales comme la direction ont, semble-t-il, souhaité tourner la page.

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône