• Christian Brohier

Retards et annulations : un été 2018 très perturbé

Cet été, les vacanciers ont été nombreux à choisir l'avion comme moyen de transport. Que ce soit surdes vols domestiques ou internationaux, ils sont également nombreux à avoir rencontré des perturbations. Retards, annulations…, Air indemnité dresse le bilan.

Alors que le trafic aérien a affiché une croissance de 3%en période estivale (193 100 vols sur l’été 2018 contre 188 000 vols à l’été 2017), le nombre de passagers lésés ne cesse, lui aussi, d'augmenter. Sur les mois de juillet et août :+31% d'annulations (2729 vols concernés cet été, 2078 à l’été 2017) ; +21% de retards de plus de deux heures (4470 vols contre 3709) et +16% de retards de plus de trois heures (1824 vols contre 1579).

Près de 814 000 passagers ont été impactés durant l'été 2018contreenviron654 000 sur la même période en 2017. Près de 153 millions d’euros d'indemnisations financières sont estiméspour cet été, soit une hausse de26% des indemnités par rapport à l'été 2017. La journée la plus perturbée :le 9août, avec 9,67% de vols annulés ou retardés de plus de deux heures.

« La hausse de ces chiffres s'explique d'abord par les grèves et mouvements sociaux rencontrés par certaines compagnies en pleine période estivale, entachant les départs et retours de vacances des Français sur certaines destinations, estime Jérémy Rozenberg, directeur des opérations chez Air Indemnité. Ryanair, en particulier, a vécu un été noir, marqué par un mouvement social sans précédent, de la part de ses pilotes, mais aussi de ses personnels navigants commerciaux. Les 25 et 26 juillet ont ainsi été enregistrés l'annulation de 600 vols en Europe,24,12% d’entre eux ont été annulésdepuis et vers des aéroports français. De plus, certaines compagnies ont dû faire face à des problèmes opérationnels et d'exploitation qui ont fortement impacté les déplacements des voyageurs ».

Malgré un été marqué par des perturbations aériennes, certaines compagnies se sont néanmoins distingué par leur bonne performance. A l’exemple de Turkish Airlinesavec 1,03% de vols perturbés, suivie de Transavia(1,33%) et d’Alitalia (1,42%).

Enfin, les trois liaisons aériennes les plus sinistrées en France ont été : Nantes/Atlantique-Lyon St Exupéry avec 7,20% de vols perturbés, Toulouse/Lyon St Exupéry dans les deux sens (6,75%)et Paris-Orly/Saint-Denis de La Réunion (6,07%). A l’international : Shangai Pudong International/Roissy-Charles de Gaulle (16,23%),Newark Liberty International/Paris Orly (13,68%) et Roissy-Charles de Gaulle-Chicago O'Hare International (9,01%).

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83