• Jean-François Bélanger

La Cité internationale de la Gastronomie a son gérant

La Métropole de Lyon a choisi Magma Cultura France pour gérer la future Cité internationale de la Gastronomie. La délégation de service public sera signée très prochainement pour une durée de huit ans.

Certains lyonnais se sont sentis frustrés lorsque le nom de l’espagnole Magma est sorti du chapeau, devant GL Events et Operel, après le lancement en mai 2017 de l’appel d’offres européen par la Métropole de Lyon. Il est vrai que, jusque-là, GL Events n’avait connu guère d’opposition, lorsqu’il s’est vu attribuer, par exemple, la délégation de service public pour la Cité Internationale de Lyon, sans concurrent, fin 2017.

Le groupe espagnol présente, cependant, de solides références dans le domaine de la gestion de sites touristiques. En Espagne, il gère le château de Montjuc et la Maison Vicens à Barcelone. Sa filiale parisienne, elle, intervient, à divers titres, au Parc Zoologique de Paris, au château de Fontainebleau, au musée Picasso, au musée de l’Homme… A Lyon, Magma Cultura France a prévu d’engager sur le site 1,6 million d’euros, proposant à son bailleur une garantie inconditionnelle et illimitée.

Tarifs spéciaux pour les TO et les groupistes

La Cité internationale de la Gastronomie devrait ouvrir dans le courant de l’été 2019, et sera ouverte sept jours sur sept, avec des prix d’accès alignés sur les autres équipements culturels lyonnais. Des réductions seront appliquées selon la typologie des visiteurs, à l’exemple des groupes (11 euros/pers. contre 12 euros/pers. pour les individuels), tandis que « des tarifs négociés seront proposés aux tour-opérateurs», précise Gérard Claisse, vice-président de la Métropole de Lyon.

« La grille tarifaire n’évoluera pas dans les cinq prochaines années », ajoute, pour sa part, Georges Képénékian, maire de Lyon. Sur ces bases, Magma Cultura France prévoit un chiffre d’affaires de 5,3 millions d’euros par an, correspondant à une fréquentation prévisionnelle supérieure à 300 000 visiteurs par an.

Pour y parvenir, le groupe espagnol va s’employer à renouveler l’intérêt d’une visite destinée au plus grand nombre, en proposant, par exemple, d’inviter à tour de rôle, trois chefs par an. La Cité internationale de la Gastronomie présentera deux expositions permanentes (un atlas de la gastronomie et une gastro-ludothèque) et des expositions temporaires.

De g. à d. : Sophie Louet, chargée de mission pour la Cité Internationale de la Gastronomie, David Kimelfeld, président de la Métropole, Georges Képénékian, maire de Lyon et Gérard Claisse, vice-président de la Métropole. © Jean-François Bélanger

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83