TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83

« Les groupes constituent une valeur refuge en intersaison »

Le 26 juin, René-Marc Chikli, président du Seto, soulignait que l’activité des voyages à forfait des tours-opérateurs membre du Syndicat des Entreprises de tour-operating, avait affiché « la plus forte croissance depuis une décennie sur l’hiver 2017/2018, couvrant la période de novembre 2017 à avril 2018 ». Avant de qualifierla saison estivale 2018 (de mai à octobre) « d’excellent crû ».

 

Des bilans, que vous avez pu découvrir sur le site de Voyages & groupe, mais que René-Marc Chikli a complété, ce même 26 juin, par d’autres focus portant cette fois sur les canaux de distribution, les lignes de produits, faisant le point aussi sur la charte d’engagement des tour-opérateurs, la Confédération des acteurs du tourisme… 

 

Ainsi dans le cadre des voyages à forfait, les ventes opérées par les TO, selon les canaux de distribution, se sont réparties à 31% via les ventes indirectes (-trois points), 30% via le site du TO (+2,8 points), 22% via les agences de voyages en propre (+1,8 point), 11% via les centres d’appels (-0,8 point) et 6% par les groupes en direct (-0,8 point). 

 

Répartition encore, cette fois par ligne de produits. Les séjours sont arrivés en tête (53%, +4,4 points), suivis des clubs (25%, -3,5 points), des circuits (8%, -0,4 point)) et du sur-mesure (6%, +0,3 point). Quant aux délais de réservation avant le départ, 45% des individuels s’y sont pris entre 60 et 90 jours (moyen-courrier), tandis que 51% à 120 jours (long-courrier).

 

Pour les ventes portant sur les départs de l’été 2018, et selon, là encore, les canaux de distribution : 38% via les ventes indirectes (-1,8 point), 27% via des agences de voyages en propre (+0,8 point), 23% via le site internet du TO (+5,6 points), 8% via les centres d’appels (-2,3 points) et 4% pour les groupes en direct (-2,4 points). « Le trafic individuel porte la croissance de la saison estivale en volume et en valeur,le trafic groupes constituant une valeur refuge en intersaison », commentait René-Marc Chikli.

 

Le président du Seto a souhaité rappeler « le chantier novateur que constituait la charte d’engagement des TO », lancée en 2017. « Une charte extrêmement engageante », mentionnée désormais sur les brochures et les sites internet des TO du Seto. « On a anticipé la nouvelle directive européenne(applicable au 1erjuillet prochain, ndlr) pour faire face à la concurrence », poursuivait-il. Avant de s’interroger sur la façon « de reprendre le marché demain pour les tour-opérateurs face à la très forte concurrence des compagnies aériennes, qui proposent nombre de prestations annexes ». 

 

Quant à la Confédération des Acteurs du Tourisme, toujours aussi discrète, René-Marc Chikli reconnaissait « qu’elle ne communiquait pas beaucoup », en ajoutant aussitôt « mais elle s’active en coulisses ! », à travers  « l’organisation de beaucoup de réunions »…

 

René-Marc Chikli, président du Seto (Syndicat des entreprises de tour-operating).

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône