La reprise se confirme

Hier, mardi 26 juin, dans le cadre de l’ambassade du Sultanat d’Oman à Paris, René-Marc Chikli, président du Seto, dévoilait les résultats semestriels sur l’hiver (novembre 2017 à avril 2018) et les tendances été 2018 (mai à octobre) de l’activité des tour-opérateurs membres du Syndicat des entreprises du tour-operating. 

 

« Nous avons eu un hiver extrêmement positif, annonçait-il, et ce malgré les ouragans Irma et Maria qui ont, cependant, légèrement fait baisser les réservations. En revanche, les grèves Air France et SNCF nous ont fortement pénalisés sur les prises de réservations en mai, et juin pourrait être tout aussi impacté ». Le Seto évalue à 30 000 le nombre de clients « potentiellement perdus », soit un chiffre d’affaires d’environ 60 millions d’euros…  

 

Sans compter la Coupe du monde de football « qui devrait avoir un impact,ajoutait pour sa part Pascal de Izaguirre, Pdg de TUI France, présent dans la salle. En 2014, au moment où la France a perdu, les réservations ont repris ! ».

 

En hiver, les tour-opérateurs ont fait voyager 1, 574 662 million de clients dans le cadre des voyages à forfait (+ 6%). La recette unitaire moyenne est restée stable (1127 euros, +0,7%), générant un volume d’affaires (VA) de près de 1775 millions d’euros. Le trafic des vols secsavec 682 365 passagers a enregistré une baisse de -8,7%, avec une recette unitaire moyenne de 286 euros (-2%) pour un volume d’affaires de 195 millions d’euros.

 

Les destinations long-courrier avec 5178 083 clients (+2,4%) ont réalisé un volume d’affaires de 1097 millions d’euros (+3,3%) et une recette unitaire de 2122 euros (+0,9%). Côté moyen-courrier : 695 974 clients (+9,9%), 485 millions d’euros de VA et une recette unitaire de 797 euros (+3,8%). Quant à la France : 361 605 clients (+4,3%), 193 millions d’euros de VA (+9,7%) et une recette unitaire de 533 euros (+5,2%).

 

Sur le moyen-courrier, où l'Espagne est restée en tête (218 447 clients), les plus fortes progressions sont à relever pour l’Egypte (+242%) et la Turquie (+150%). Autres évolutions positives : le Maroc (+16%) et la Tunisie (+87%). Sur le long-courrier, la République dominicaine était en première place (68 662 clients) malgré un léger recul (-2%) dû aux ouragans Irma et Maria.  En fortes croissances : le Kenya (+90%), la Tanzanie (+31%) et le Sénégal (+28%). En baisse : Cuba (-23%).  

 

« L’été 2017 était sous le signe de la reprise, l’été 2018 devrait venir la confirmer »,relevait René-Marc Chikli, en raison « du bon maintien des destinations qui fonctionnaient déjà, du retour des grandes destinations qui portaient l’activité… ».  Ainsi, malgré les grèves, « l’été, engagé pour environ 65% du trafic escompté à cette période, montrait à fin mai des résultats positifs », poursuivait-il. Soit : +15% pour la France, idem pour le moyen-courrier et +8% sur le long-courrier.

 

Sur le moyen-courrier, l’Europe du Sud affiche une croissance de 8%, avec des hausses sur la Grèce et ses îles, les Canaries, le Portugal et la Sicile (mais recul de l’Espagne continentale). Les zones Afrique du Nord (+53%) et Moyen-Orient (+69%) sont en forte croissance. Côté long-courrier : hausse sur l’Asie (+18%), avec notamment le Japon, la Thaïlande et l’Indonésie. Pour l’Amérique du Nord (+5%), les Etats-Unis repartent, mais le Canada baisse. Enfin, pour les Caraïbes, la République dominicaine évolue positivement (+5%) de même que les Antilles françaises (+7%), Cuba affichant -13%.

 

 

 René-Marc Chikli, président du Seto (Syndicat des Entreprises du tour-operating).

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83