TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83

Deuxième comité de pilotage du tourisme

Le deuxième comité de pilotage du tourisme s’est tenu le 4 juin. Pour mémoire, depuis juillet 2017, un Conseil interministériel du tourisme (CIT), présidé par le Premier ministre, se tient tous les six mois. Entre deux CIT, un comité de pilotage, présidé par le ministre de l’Europe et des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, fait le point sur les chantiers en cours.

 

Les ministres et les professionnels présents ont examiné l’avancée des travaux initiés lors des précédents CIT. Ce comité de pilotage a, plus spécifiquement, comporté trois volets.

 

En matière d’investissement et de promotion, il a listé 13 stations de montagne et balnéaires, retenues pour le dispositif France Tourisme Ingénierie d’assistance aux collectivités locales, afin d’impulser des démarches pour la rénovation des hébergements. Il s’agit de Saint-Gervais (74), Alpe d’Huez (38), les 2 Alpes (38), Villard-de-Lans (38), Valfrejus (73), Saint-Lary-Soulan (65), Ax-les-Thermes (09), La Plagne (73), Les Orres (05), le Lioran (15), La Grande Motte (34), communauté de communes Océan Marais de Monts (85) et La Baule (85).

 

Le comité de pilotage a également eu un « échange approfondi »sur le renforcement de la connectivité aérienne, enjeu majeur pour faciliter les objectifs de croissance de la fréquentation, et faire face à la concurrence internationale accrue entre destinations et entre plateformes aéroportuaires. 

 

Ainsi, alors qu’entre 87 à 89 millions de visiteurs étrangers se sont rendus en France et que les recettes touristiques se sont élevées à plus de 53 milliards d’euros en 2017, on estime que les 13 millions de touristes étrangers supplémentaires attendus arriveront principalement par voie aérienne, en provenance des marchés lointains (Chine, Inde, Etats-Unis, Russie, Brésil et, dans les prochaines années, les pays d’Afrique). Si les retombées sont encore issues à 58% de l’Europe, la croissance provient essentiellement des marchés lointains avec lesquels la destination France doit donc accroître ses routes aériennes. 

 

Le comité de pilotage a enfin passé en revue les mesures de structuration des différentes filières du tourisme, à l’instar du tourisme culturel (les deuxièmes rencontres se tiendront le 20 novembre prochain, un MOOC dédié sera mis à disposition des acteurs publics, privés et associatifs d’ici fin 2018, tandis qu’un prix sera créé début 2019). Mais aussi tourisme d’affaires, vie nocturne, shopping, écotourisme (vélo, fluvial…), œnotourisme et tourisme de savoir-faire par les contrats de filière, les labels, le rapprochement des acteurs ou les investissements. 

 

Enfin, Atout France a annoncé la mobilisation de 14 millions d’euros supplémentaires pour la promotion à l’international de la destination France pour 2018, grâce aux apports de l’Etat (six millions d’euros), des collectivités régionales (2,7 millions d’euros) et des partenaires privés (5,3 millions d’euros). 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône