TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83

Puy du Fou : une « nouvelle » Cinéscénie

Demain, samedi 2 juin marquera le début de la 41esaison de la Cinéscénie au Puy du Fou, avec une première représentation sous le signe de l’innovation et de la technologie.Jusqu’au 8 septembre, 370 000 spectateurs sont attendus lors des 28 représentations.

 

Cette saison sera enrichie par la présence de nouveaux drones de spectacle Neopter.La flotte passe ainsi de 20 à 30 Neopter, et intervient désormais dans quatre scènes. Il s’agit de la troisième génération de drones développée spécialement au Puy du Fou.

 

Plus performants, ils sont également plus résistants aux différentes conditions climatiques, et bénéficient d’une autonomie allongée pour voler sur un nouveau tableau, en portant d’immenses bannières de 12 m2chacune.

 

Sur la scène, de nouveaux décors mobiles font également leur apparition. Intégralement conçus et fabriqués dans les ateliers du Puy du Fou, ils présagent du visage de la Cinéscénie dans les prochaines années.D’ores et déjà, six pommiers arriveront dans l’obscurité et habilleront l’étang d’un véritable verger.

 

Par ailleurs, la scène de la « Révolte » s’ouvrira avec une nouvelle musique originale : « Le Tocsin des Ames », un chant solennel apportant une nouvelle profondeur et dramaturgie à ce tableau, rythmé par la marche des Vendéens partant au combat.

 

Durant une heure trente, la Cinéscénie retrace la légende de la famille Maupillier, du Moyen-âge à la Seconde Guerre mondiale (tribune de 13 200 places, 4000 bénévoles, 23 hectares de scène, 28 000 costumes…).

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône