La forteresse de Saint-Vidal ouvre ses portes

La forteresse de Saint-Vidal, située non loin de Puy-en-Velay, va connaître une nouvelle vie en s’ouvrant au public le 2 juin prochain. Elle a été acquise en 2016, puis restaurée par Vianney d’Alançon, natif de Haute-Loire, descendant de l’ancien gouverneur du Gévaudan et du Vélay, aujourd’hui jeune chef d’entreprise dans le secteur de la bijouterie. Passionné aussi par l’histoire de France et le patrimoine.

 

Le site constitue un des fleurons de l’architecture militaire d’Auvergne et une des forteresses les mieux conservées de la région, dont les premiers vestiges remontent au IXesiècle, avec des réhabilitations successives aux XIeet XVIesiècles. Celle initiée par Vianney d’Alançon, pour une ouverture au public, avait deux objectifs : la sauvegarde du patrimoine et la transmission de la culture et de l’histoire de France. 

 

L’investissement a été proche des trois millions d’euros, auquel ont contribué plusieurs partenaires : du mécénat, avec les fondations Michelin et Dassault, les collectivités publiques comme l’Etat, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Communauté d’Agglomération du Puy… 

 

En journée et en nocturne

 

Les premiers visiteurs découvriront « les jardins extraordinaires » (à l’italienne, à la française et d’eaux), ainsi que l’attraction « la mémoire d’un peuple », une déambulation dans le château à travers une quinzaine de pièces, pour un voyage dans l’histoire. Sans oublier le spectacle nocturne « la forteresse imprenable » qui se tiendra les week-ends. 

 

« Nous avons fait appel au savoir-faire et à la technologie développés par les plus grands parcs que sont Disneyland, le Puy du Fou, Astérix…, et nous nous sommes attachés le concours de nos plus belles voix à l’instar de Jean Piat, Michaël Lonsdale… », ajoute Vianney d’Alançon, qui table sur 40 000 visiteurs pour la première année, « ce qui nous positionnerait comme le troisième site touristique payant du département »,souligne-t-il.

 

Offres groupes

 

La Forteresse de Saint-Vidal sera ouverte sept jours sur sept, vraisemblablement jusqu’à fin septembre pour démarrer. Des tarifs groupes adultes et scolaires (base 20 pax) ont été mis en place. Ils varient de cinq à 16 euros pour les plus jeunes, et de six à 20 euros pour les adultes, selon les choix de visite (le pack complet « la mémoire d’un peuple » + les jardins extraordinaires + « la forteresse imprenable », ou seulement un des trois ou encore « la mémoire d’un peuple » + « les jardins extraordinaires »). 

 

Enfin, un parking pour autocars a été mis à disposition par la commune de Saint-Vidal, « des autocars qui doivent plutôt emprunter la route passant par Grazac et éviter Locussol en raison de nombreux virages en épingle », nous précise-t-on à Saint-Vidal.  

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkedin
Please reload

Please reload

Nous suivre
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

TG Press - 9 rue du Gué - 92500 Rueil-Malmaison - Contact : pcossard.tgpress@gmail.com - 07 81 19 89 83